La LADDH se dote d’un centre de documentation

DROITS DE L’HOMME

La LADDH se dote d’un centre de documentation

Le Quotidien d’Oran, 31 janvier 2006

La Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) se dote d’un centre de documentation et d’information sur les droits de l’homme (CDDH).

Inauguré hier par le nouveau président de la LADDH, M. Hocine Zehouane, ainsi que par le président d’honneur, M. Ali Yahia Abdenour, en présence de la représentante de la délégation européenne à Alger et de représentants de plusieurs ambassades, le centre est le premier du genre en Algérie. Il n’a pu être concrétisé que grâce au soutien de la Commission européenne qui a contribué à son financement, a tenu à préciser le président de la LADDH, tout en soulignant au cours de son intervention que l’Europe a intérêt à ce que le sud de la Méditerranée se développe en matière de droits de l’homme.

«Les droits de l’homme commencent à avoir une histoire en Algérie et l’ambition de la LADDH, c’est justement de construire la mémoire», a déclaré en substance le successeur de M. Ali Yahia Abdenour, qui n’a pas caché son ambition d’arriver un jour à la construction de «l’idéal des droits de l’homme en Algérie ». De son côté, M. Abdenour, qui n’a rien perdu de son engagement, mettra l’accent sur la nécessité d’arriver un jour à construire un institut des droits de l’homme en Algérie (le premier en Afrique), et ainsi, explique-t-il, «servir d’exemple dans tout le continent».

Il faut savoir que la création du CDDH entre dans le cadre des activités du programme Avicenne qui vise à promouvoir les droits de l’homme au sein de la société civile en Algérie à travers la formation et l’éducation civique.

C’est du moins ce qu’a développé la représentante de la délégation de la Commission européenne en Algérie, Mme Stéphanie Truile-Baurens.

Cette dernière, qui a pris ses fonction dans notre pays il y a un peu plus d’un mois, n’a pas caché à son tour son souhait de voir le sujet des droits de l’homme figurer dans le système éducatif algérien.

Elle révélera à ce propos que le projet d’introduire cette matière dans le cursus scolaire national existe au niveau du ministère de l’Education nationale.

Quelque 100 millions d’euros sont alloués par la Commission européenne pour la réhabilitation des droits de l’homme dans le monde, ajoute encore Mme Stéphanie Truile-Baurens.

Le centre de documentation inauguré hier, qui est situé juste en face du Centre culturel français (Alger), propose plus de 1.000 titres spécialisés dans les droits de l’homme et est doté d’une médiathèque, d’une documentation électronique ainsi que de la connexion internet gratuite. Il cible principalement les universitaires, les étudiants, les journalistes, les professionnels du droit, les militants du mouvement associatif, mais aussi tous les citoyens désireux de développer leurs connaissances en matière de droits de l’homme.

Z. Mehdaoui