Le statut de la Garde communale finalisé avant 2010

L’annonce en a été faite à partir de Djelfa

Le statut de la Garde communale finalisé avant 2010

Par : S. OUAHMED, Liberté, 1er juillet 2009

“Le statut de la Garde communale sera finalisé avant 2010.” C’est le directeur général, le colonel Abdelkrim Nenouche lui-même, qui l’a annoncé à partir de Djelfa en début de semaine, à l’occasion de la sortie de la 30e promotion de la Garde communale au centre régional d’El Idrissia.
Le premier responsable de ce corps a précisé que le statut de la police communale, qui connaît un taux d’avancement de 80%,
sera présenté devant le gouvernement d’ici à la fin de l’année en cours.
La nouvelle loi concernant ce corps, qui compte en son sein près de 100 000 hommes à travers le territoire national, prévoit, rappelons-le, de nouvelles dispositions à même de leur permettre de s’impliquer davantage dans le développement des collectivités locales.
En effet, après joué un rôle important dans la lutte antiterroriste, un grand nombre de ces agents seront reconvertis en sorte de police administrative similaire aux gardes champêtres des années soixante-dix, qui servaient
souvent d’intermédiaires entre les citoyens vivant essentiellement dans les zones rurales et l’administration, réglant du coup beaucoup de litiges qui auraient pu facilement se terminer devant les tribunaux.
Ce ne sera donc que juste récompense pour ces hommes qui ont pendant longtemps été à l’avant-garde de la lutte contre les hordes terroristes, servant toujours de véritable bouclier devant les groupes islamiques armés, en témoigne le dernier attentat qui a coûté la vie à cinq d’entre eux le 22 juin dernier à Chechar, dans la wilaya de Khenchela.
Notons que l’opération de réhabilitation de ce corps a été entamée l’année dernière avec l’allocation par l’État de plusieurs enveloppes budgétaires destinées, d’une part, à professionnaliser ce corps et, d’autre part, à couvrir les indemnités de service et autres dommages corporels subis dans les différentes opérations de ratissage dont une grande partie n’aurait pu être rendue possible sans le courage et le dévouement de ces troupes.
Cette nouvelle police de proximité, qui sera directement mise sous l’autorité des P/APC, aura pour principale mission de veiller au civisme, de combattre pacifiquement les mauvais comportements et toutes les formes de violence qui gangrènent notre société.
Enfin, le colonel Nenouche a fait entendre que la nouvelle loi en question comporte beaucoup d’autres bonnes surprises pour cette catégorie d’agents du maintien de l’ordre, qui bénéficie d’un regain d’intérêt de la part des hautes autorités de l’État.