Sellal tente d’éviter un débordement des garde-communaux en accédant à leurs exigences

Sellal tente d’éviter un débordement des garde-communaux en accédant à leurs exigences

Rayane Djerdi, Maghreb Emergent, 9 mars 2014

Le premier ministre Abdelmalek Sellal a rencontré dimanche à Alger, des délégués du Conseil national des gardes communaux (CNGC), à qui il a promis le règlement de toutes les revendications portées depuis des années par ce corps de sécurité.

Pour Zouheir Kouadria, l’un des sept délégués ayant rencontré Abdelmalek Sellal, contacté pa Maghreb Emergent, l’entrevue a été « fructueuse » à tous points de vues dans la mesure où toutes les revendications portées depuis bientôt quatre années, ont toutes été exaucées. C’est du moins l’engagement fait par M. Sellal, au moment où les gardes communaux ont pris un autre chemin de la contestation, celui de l’opposition au 4e mandat de Bouteflika.
Ainsi, le premier ministre a promis, selon le délégué contacté au sortir de la réunion, de hâter la mise en œuvre du dispositif permettant la mise à la retraite des agents cumulant 15 années de service, sans conditions d’âge avec rachat des droits par le Trésor public pour compenser la Caisse nationale des retraites (CNR) sur les années de cotisation manquantes. D’autre part, Sellal s’est engagé à augmenter les primes de risque et de responsabilité de 75 à 95%, ainsi que la prise en charge des heures supplémentaires. Le premier ministre a également pris l’engagement de prendre en charge médicalement les victimes du terrorisme en l’occurrence les blessés trainant de lourds handicaps.

Réhabilitation des éléments radiés

Quant aux éléments radiés du corps de la garde communale, des arrêtés de justice ont été émis certifiant leur réhabilitation ainsi que leur intégration dans la fonction publique comme décidé par l’Etat, suite à la dissolution de ce corps de sécurité. En outre, le Premier ministre Abdelmalek Sellal va instruire les walis de la République en vue d’aider les ex gardes communaux de bénéficier de l’aide à l’habitat rural. Des prêts CNAC (Caisse nationale d’assurance chômage) seront également accordés.

Décisions effectives dans 48 heures

Des instructions seront données dans les 48 heures pour rendre effectives ces décisions, précise notre interlocuteur. De leur coté, les délégués vont installer une « cellule de crise » pour suivre l’exécution de ces mesures, confirme la même source. Le délégué assure que, contrairement à ce qui a été rapporté par certains médias, la rencontre avec Sellal n’a aucune portée politique. « Nous avons soumis des revendications purement socioprofessionnelles », affirme-t-il. Depuis l’ouverture du dialogue entre les délégués des gardes communaux et le ministère de l’intérieur, en 2011, peu d’avancée a été enregistrée dans le dossier. Il a fallu attendre la veille de l’élection présidentielle d’avril prochain, et une éventuelle démonstration de force des concernés, pour que le Premier ministère réagisse en prenant des engagements qui restent à concrétiser.