L’ONU crée une commission d’enquête sur les attentats d’Alger

L’ONU crée une commission d’enquête sur les attentats d’Alger

par R. N., Le Quotidien d’Oran, 15 janvier 2008

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a décidé de créer une commission d’enquête indépendante sur les attentats d’Alger qui ont fait le 11 décembre de l’année dernière 41 morts, dont 17 employés de l’ONU (14 Algériens et trois étrangers), a annoncé lundi sa porte-parole, Michèle Montas.

Après avoir reçu de ses services un rapport préliminaire sur ces attaques, Ban Ki-moon a décidé «de nommer une commission indépendante pour établir tous les faits concernant les attaques d’Alger», a précisé la porte-parole. La commission «s’occupera aussi de questions stratégiques» liées à la sécurité à fournir aux employés mobilisés dans des opérations de l’ONU dans le monde, a-t-elle ajouté dans un communiqué. La commission d’enquête sera composée d’experts internationaux ne travaillant pas pour le système des Nations unies et cherchera une coopération totale des autorités algériennes. Sa composition et sa mission détaillée seront annoncées prochainement, a-t-elle ajouté. Michèle Montas a précisé que le rapport préliminaire reçu par Ban Ki-moon, réalisé par le sous-secrétaire général à la Sécurité, David Veness, ne serait pas rendu public. Le secrétaire général de l’ONU avait indiqué, dans une conférence de presse tenue le 7 janvier à New York, qu’il se réservait le droit de se prononcer, très prochainement, sur l’éventualité d’une enquête indépendante sur les attentats du 11 décembre. «Je me réserve le droit de me prononcer sur cette question en attendant de recevoir le rapport complet du département de la sûreté et de la sécurité», avait déclaré Ban Ki-moon en réponse à une question sur le lancement d’une enquête indépendante. Ban Ki-moon qui s’était déplacé le 18 décembre à Alger avait indiqué que les Nations unies n’avaient reçu aucun avertissement sur un risque d’attentat. Il avait même, selon ses propos, chargé le secrétaire général adjoint à la Sûreté et à la Sécurité de l’ONU de faire un rapport d’ici au 11 janvier sur l’attentat du 11 décembre. Et c’est sur la base des conclusions de ce rapport que la commission d’enquête a été installée.