Madjid Touati, apparaît et re-disparaît ?

Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie

Madjid Touati, apparaît et re-disparaît ?

Le Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie (CFDA) souhaite vous faire part de nouvelles informations reçues sur le cas de M. Madjid Touati, détenu au secret depuis son arrestation le 18 mars dernier par des membres de la sécurité militaire.

Après 6 mois sans aucune nouvelle, Madjid Touati a enfin été présenté le 11 septembre dernier devant le juge d’instruction de la 8ème chambre du tribunal de Sidi M’hamed puis placé sous mandat de dépôt à la prison de Serkadji à Alger. Il est inculpé d’appartenance à un groupe terroriste activant à l’intérieur et à l’extérieur du pays (articles 87 bis 3 et 87 bis 6 du code pénal) et de falsification et utilisation de faux documents (article 222 du code pénal).

Le 12 septembre au matin, M. Touati a mystérieusement été transféré de la prison de Serkadji vers la prison de Chlef, à 250 kms à l’Ouest d’Alger. Le même jour, la famille de M. Touati, avertie de la présentation de Madjid au tribunal, a immédiatement fait une demande de permis de communiquer qui lui a été refusée sans raison.

Aujourd’hui, le transfert soudain de M. Touati vers la prison de Chlef, alors même qu’il a été détenu au secret depuis presque 6 mois, fait craindre de nouveaux manquements à ses droits. Ce transfert paraît d’autant plus inexpliqué que l’instruction de l’affaire semble se dérouler à Alger.

Le Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie souhaite rappeler par ailleurs qu’il reste toujours sans nouvelles de MM. Zineddine Belaacel, Mohamed El Habib Boukhatemi et Rabah Ajine, tous trois détenus au secret à la caserne Antar à Hydra après leur arrestation au printemps 2006 à Tiaret. Notre association continue de demander instamment le respect de leur intégration physique et morale ainsi que le respect de leurs droits.

Fait à Paris, le 14 septembre 2006

P/ le CFDA

Nassera Dutour

Porte-parole