«97 % des familles de disparus ont été indemnisées»

TERRORISME : DJAMEL OULD-ABBÈS RÉVÈLE

«97 % des familles de disparus ont été indemnisées»

Le Soir d’Algérie 17 avril 2010

«97 % des familles des disparus ont accepté les indemnisations proposées par l’Etat.» C’est ce qu’a déclaré, jeudi, le ministre de la Solidarité nationale, Djamel Ould-Abbès.
Kamel Amarni – Alger (Le Soir) – L’auteur de la déclaration est, pour rappel, l’un des trois ministres, avec celui de l’Intérieur et de la Justice, qui sont chargés de la mise en application des dispositions de la fameuse «charte pour la paix et la réconciliation nationale». «S’agissant des 3 % restants des cas, ce sont en fait des dossiers dont l’examen est en cours», poursuit le ministre qui révélera, en outre, que «l’indemnisation des familles des disparus et celles des terroristes ou les cas de licenciements (les éléments du fameux SIT de triste mémoire, ndlr) a coûté à l’Etat pas moins de 21 milliards de dinars sur une enveloppe de 26 milliards dégagée à cet effet». Ould Abbès s’exprimait ainsi à Djenane-el-Mithak où il avait organisé une rencontre célébrant le 11e anniversaire de l’arrivée de Abdelaziz Bouteflika au pouvoir, le 15 avril 1999. «Onze ans de développement avec Abdelaziz Bouteflika» était le slogan de cette sorte de mini-conférence des cadres qui a vu la participation d’un représentant de chaque ministère. Mais aussi de ministres : Rachid Harraoubia, El-Hadi Khaldi, et surtout, Abdelaziz Belkhadem. Une mainmise du FLN, donc, qui a irrité quelques cadres du… RND, venus à titre de fonctionnaires.
K. A.