Tiaret. Sans nouvelles depuis quatre mois de Brahim et de Youcef

Tiaret. Sans nouvelles depuis quatre mois de Brahim et de Youcef

El Watan, 4 mars 2007

Le Collectif des familles de disparus en Algérie (CFDA) a saisi le groupe de travail sur les disparitions forcées de l’ONU concernant deux cas récents survenus à Tiaret.

Youcef Belmouaz et Brahim Abed n’ont donné aucun signe de vie depuis leur « arrestation » le 26 novembre 2006 pour le cas de Belmouaz et le 27 du même mois pour le cas Abed. Belmouaz Youcef, 22 ans, étudiant en 4e année en sciences vétérinaires, a été arrêté le 26 novembre 2006 à 10 h à la sortie de l’université de Tiaret. Brahim Abed, 24 ans, technicien supérieur en informatique, a été lui « embarqué à 8 h, alors qu’il se rendait à son travail, par deux individus dans un véhicule tout-terrain blanc », selon le CFDA. Les parents des deux jeunes ont fait le tour de plusieurs commissariats, postes de gendarmerie, casernes et tribunaux à Tiaret et à Alger. En vain. « Plusieurs arrestations similaires se sont produites en Algérie ces derniers mois. Ces personnes arrêtées par les services de la Sécurité militaire sont réapparues par la suite en prison après avoir été torturées », s’inquiète le CFDA et SOS Disparus. Le CFDA souhaite que les personnes concernées soient « immédiatement remises sous la protection de la loi ».

Adlène Meddi