Ouargla: Les sans-emploi ne décolèrent pas

OUARGLA

Les sans-emploi ne décolèrent pas

Par : BOUHAMAM Arezki, Liberté, 10 septembre 2011

Le quartier Saïd-Atba, à la sortie nord d’Ouargla, était jeudi passé le théâtre d’affrontements entre des dizaines de chômeurs et les forces de l’ordre. Bilan : un jeune brûlé au visage et autres parties de son corps au cocktail Molotov. La victime a été transportée à l’hôpital d’Ouargla. Les mêmes manifestations ont été constatées également du côté de la gare routière et autres quartiers du chef-lieu de la wilaya. Il faut dire que depuis deux jours, les chômeurs d’Ouargla occupent la rue en permanence. Au carrefour du côté de la gare routière, les pneus incendiés sur la route ont perturbé des heures durant la circulation automobile dans la ville et sur la sortie ouest menant vers Ghardaïa. Les sit-in devant le siège de la wilaya quand ce n’est pas devant celui de l’Agence de l’emploi, ce sont des actions de protestation que les jeunes observent cycliquement depuis presque 2004. Approché, l’un des manifestants nous a indiqué que “les responsables ainsi que les élus campent sur leur position : faire la sourde oreille et vider notre combat de son sens”. Il faut dire que le chômage est le premier problème de la wilaya d’Ouargla, de loin avant le manque d’hygiène, la perturbation de l’eau et de l’électricité. La mafia de l’emploi et la déperdition scolaire aidant, des centaines de jeunes sont quotidiennement “jetés” dans la rue pour grossir les rangs des chômeurs.