La justice annule la grève des praticiens

SAISIE PAR LE MINISTERE

La justice annule la grève des praticiens

par M. Aziza, Le Quotidien d’Oran, 30 mai 2007

La Chambre administrative de la Cour d’Alger, statuant en référé, a ordonné lundi l’arrêt immédiat de la «grève ouverte» à laquelle a appelée le Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP).

Les responsables du SNPSP ont été convoqués devant le juge instructeur, le lundi à 14h00, juste après la conférence de presse et se sont vus notifier, le même jour à 17h20, l’ordonnance d’annulation de la grève.

Si le syndicat des praticiens de la santé a décidé d’annuler le mouvement de protestation, il n’a pas hésité à dénoncer les agissements du ministère de la Santé et de la Réforme hospitalière, qui «…favorise le recours à la justice au lieu d’ouvrir les portes du dialogue et de la concertation…», selon un communiqué du syndicat.

Le SNPSP a, par ailleurs, tiré la sonnette d’alarme en ce qui concerne les libertés syndicales qui sont de plus en plus menacées. «…Cet état de fait pèse sur les libertés syndicales et le droit de grève réitéré à travers le recours systématique à la justice….», lit-on dans le communiqué.

Les praticiens de la santé publique ont dénoncé l’implication de la justice dans le règlement des conflits sociaux et souligné les répercussions négatives que cela entraînerait sur les relations entre le ministère de la Santé et de la Réforme hospitalière et le partenaire social, déjà entachées par l’absence de dialogue.

Enfin, le bureau national du SNPSP a appelé ses adhérents, à respecter la décision de justice imposant la levée de la grève, tout en leur demandant de rester mobiliser, autour de la plate forme de revendications et à l’écoute des décisions du syndicat.