Grève des mineurs de Ouenza : La direction générale ArcelorMittal dépose plainte

Grève des mineurs de Ouenza : La direction générale ArcelorMittal dépose plainte

El Watan, 6 septembre 2011

La direction générale d’ArcelorMittal Annaba n’a pas tardé à réagir au mouvement de grève déclenché depuis dimanche dernier au niveau du site minier de Ouenza, dans la wilaya de Tébessa.

Une action en référé a été introduite, ce mardi, pour demander la suspension de la grève, en plus d’une plainte hier lundi, à l’encontre des grévistes du fait de l’illégalité de leur mouvement.

Selon Mohamed Guedha, chargé de la communication du groupe, ce débrayage a été actionné par à peine une soixantaine de travailleurs à l’instigation de quelques uns de leurs représentants à la section syndicale de Ouenza.

« Nous avons été surpris et par le mouvement de grève et par le chiffre de 520 travailleurs rapporté par la presse. Il s’agit d’une poignée de miniers qui ont agi à l’initiative de quelques syndicalistes», assure-t-il.

Il précisera que le syndicat de l’Entreprise ArcelorMittal Tébessa avec ses deux sections de Ouenza et Boukhadra s’est vivement opposé à cette grève qui intervient, curieusement, 4 mois à peine après la signature d’un accord salarial jugé très avantageux pour le personnel minier.

C’est d’ailleurs ce qui a suscité beaucoup d’interrogations quant aux véritables raisons ayant motivé cet énième mouvement de grève.

Des discussions sont actuellement en cours entre la DG du complexe sidérurgique d’El Hadjar et l’ensemble des parties concernées pour éviter de perturber davantage la production de minerai de fer entièrement destinée à l’usine d’El Hadjar Annaba.

Naima Benouaret