Des hommes d’affaires américains à Alger

Des hommes d’affaires américains à Alger

La « lutte contre la terreur » en débat

El Watan, 18 septembre 2006

Une délégation de l’organisation américaine Business Executive for National Security (Bens) vient de séjourner en Algérie, où elle a eu des entretiens avec de « hauts » responsables du gouvernement algérien. Selon un communiqué de l’ambassade des Etats-Unis à Alger, la délégation du Bens était dirigée par un retraité de l’armée de l’air, le général Charles Boyd. « Les dix membres de la délégation, tous des hommes d’affaires, voyagent périodiquement à travers le monde, dans des régions qui partagent les mêmes intérêts que les Etats-Unis pour les questions sécuritaires », signale-t-on auprès de l’ambassade américaine. La représentation diplomatique se dit satisfaite des sujets de discussion qu’a eu à traiter la délégation du Bens avec ses interlocuteurs algériens. « Les aspects de la lutte globale contre la terreur » ayant focalisé le débat, selon le communiqué de presse. Organisation officieuse proche de la Maison-Blanche, Bens est chargée, entre autres missions, de « dialoguer avec les différents dirigeants de par le monde et de transmettre les messages de ces derniers au gouvernement américain ». Bien qu’informelle, ce qui motive peut-être sa non-médiatisation par les organes officiels, la visite de la délégation américaine à Alger est qualifiée, cependant, d’importante par les analystes. Bens se branche exactement sur la même longueur d’onde que le discours officiel américain, en matière notamment du dossier sécuritaire. .

D. Z.