Attribution des marchés: Les Américains demandent plus de transparence

Attribution des marchés: Les Américains demandent plus de transparence

par Ghania Amriout, Le Quotidien d’Oran, 26 février 2007

Les échanges commerciaux entre l’Algérie et les Etats-Unis d’Amérique ont atteint, en 2006, 15 milliards de dollars, a indiqué hier l’ambassadeur des USA à Alger, Robert S. Ford, et les IDE sont de 5 milliards de dollars.

S’exprimant à l’occasion de la tenue du 2ème symposium consacré au secteur de la construction et des infrastructures, il a expliqué qu’avec ce nouveau record, «l’Algérie devient le deuxième plus important partenaire de l’Amérique dans le monde arabe». Toutefois, poursuit-il, les échanges demeurent dominés par le secteur des hydrocarbures. Les opportunités d’investissement qu’offre le marché algérien, notamment le plan de consolidation de la croissance doté de plus de 100 milliards de dollars, permettent désormais, selon lui, aux opérateurs des deux pays de sortir de l’emprise des hydrocarbures et diversifier ainsi la coopération. Les entreprises américaines, ajoute Robert S. Ford, peuvent être très concurrentielles en Algérie et peuvent offrir un savoir-faire et une technologie à des prix compétitifs. De même que les opérateurs algériens peuvent aller à la conquête du marché américain. L’ambassadeur rassure que les hommes d’affaires n’auront aucune contrainte pour obtenir des visas. Il y a juste lieu d’offrir un environnement d’affaires attractif. Et dans ce cadre, plaide-t-il, les entreprises américaines veulent avoir plus de transparence et de meilleures indications dans les critères d’évaluation et d’attribution des marchés ainsi que des explications en cas de rejet des offres. Outre l’intervention de l’ambassadeur, la rencontre d’hier a été une occasion pour les représentants des firmes américaines et algériennes de débattre du secteur de la construction et de l’infrastructure. Un secteur qui offre, de l’avis des hommes d’affaires, d’importantes opportunités d’investissement.

Evoquant les différentes actions menées pour la promotion du marché algérien aux USA, le président du Conseil d’affaires algéro-américain, Ismael Chikhoune, a indiqué que pour la première fois, une dizaine de compagnies algériennes prendront part en septembre à la foire de Chicago. Aussi, des ateliers consacrés aux secteurs de la construction et de l’agroalimentaire seront organisés au mois de mars et mai prochains. Interrogé sur l’Open Sky que négocient les deux pays, Chikhoune a affirmé que le projet peut être conclu cette année.