Tizi Ouzou: Une mairie incendiée et une dizaine d’arrestations

Tizi Ouzou: Une mairie incendiée et une dizaine d’arrestations

par Naït Ali H., Le Quotidien d’Oran, 29 août 2009

De jeunes manifestants en colère contre l’implantation d’un lycée à Tirmitine, 14 km au sud du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, s’en sont pris jeudi matin au siège de leur commune pour y mettre le feu après avoir bloqué la RN 25 et le CW 128. Les manifestants venus des deux villages Ath Arif et Zerouda sont revenus à la charge moins de deux semaines après leur première action de protestation contre cette décision de réaliser le premier lycée dont leur région vient de bénéficier sur un terrain au niveau du chef-lieu de la commune, réclamant qu’il soit érigé au lieu «la plaque». Les services de l’ordre sont intervenus suite à ces actions et ont procédé à l’interpellation de 17 personnes parmi les manifestants. Les villageois n’ont pas été convaincus par les arguments avancés par les autorités quant à la nécessité de réaliser ce lycée sur le site initialement prévu et la promesse d’inscrire un second lycée pour les prochaines années. Pour les habitants de ces deux villages, le site actuel d’implantation de cet établissement n’arrange guère leur progéniture contrainte de faire le détour de plus d’une dizaine de kilomètres via Draa Ben Khedda ou Tizi Ouzou pour le rallier.

Les 17 personnes interpellées par les forces de l’ordre lors de l’évacuation par la force de la RN 25 et le CW 128 ont été présentées hier dans la journée devant le parquet de la ville de Tizi Ouzou. Pendant que les prévenus étaient auditionnés par un magistrat instructeur, des dizaines de villageois de Tirmitine observaient un sit-in devant le tribunal en guise de solidarité avec les prévenus dont six d’entre eux ont été relâchés après audition en fin d’après-midi. La tension était vive aux alentours du tribunal et un dispositif sécuritaire a été déployé discrètement.