Alger: Un relogement sous tension

Alger: Un relogement sous tension

par M. Aziza, Le Quotidien d’Oran, 3 septembre 2011

Les habitants du quartier Diar Echems vivent dans l’angoisse après le relogement d’une partie des habitants du quartier, les résidents de quatre immeubles attendent encore. Des jeunes du quartier ont réagi en manifestant leur colère. Ils pensaient qu’ils allaient être relogés en même temps. «On a été informé qu’il restait un seul quota à reloger», nous dira Mebarki Abdelkader, délégué du quartier, en poursuivant «le relogement a bien eu lieu, mais en divisant ce quota en deux. Les quatre bâtiments restants seront relogés incessamment», dira-t-il en relatant les faits qui ont secoué le quartier mercredi dernier. «Se sentant lésés, des jeunes du quartier ont manifesté leur colère en coupant la route et brûlant des pneus» a-t-il souligné. Enfin, les habitants des quatre immeubles appellent à plus de transparence dans ces opérations de relogement. Ils dénoncent également «le manque de communication et le manque de considération de la part des autorités locales». «Les familles sont embarquées sur des camions, sans qu’ils sachent où ils vont aller, sans les aviser au préalable. Les autres ne sont même pas informés sur la date de leur relogement. On a appris seulement qu’on va être relogés lors du quatrième quota», nous dira un jeune du quartier.

Hier vendredi, la wilaya d’Alger a annoncé dans un communiqué que 3.245 familles issues de différentes circonscriptions de la capitale vont être relogées à partir de lundi prochain. Il est ainsi prévu le relogement, lundi, de 1.235 familles des circonscriptions de Sidi M’hamed, Bab El-Oued, Zéralda, Hussein Dey, El-Harrach, Dar El-Beïda, Baraki, Rouib a, Bouzaréah, Bir Mourad Raïs et Draria, précise la même source. 1.092 familles des circonscriptions de Sidi M’hamed, Bab El-Oued, Zéralda, Hussein Dey, Dar El-Beïda et Rouiba seront relogées le 7 septembre alors que 918 familles des circonscriptions de Sidi M’hamed, Bab El-Oued, Hussein Dey et Baraki seront relogées le 9 septembre.