Les Chinois de Bab Ezzouar écrivent aux Algériens

Après les incidents du 3 août dernier

Les Chinois de Bab Ezzouar écrivent aux Algériens

Par :Rédaction de Liberte, 9 août 2009

Dans cette lettre ouverte adressée aux “amis algériens”, les commerçants chinois de Bab Ezzouar ont tenu à mettre en évidence la longue amitié qui lie les deux peuples. Les rédacteurs du document estiment qu’une banale altercation entre un jeune Chinois et un jeune Algérien ne doit nullement aller à l’encontre de cette amitié traditionnelle entre les deux peuples.
Ils invitent enfin les Chinois installés en Algérie à respecter et à s’habituer aux coutumes algériennes. Ils affirment que l’incident du 3 août dernier sera considéré comme une leçon qui les poussera à travailler au bien-être du peuple algérien et à la promotion de l’amitié sino-algérienne. Nous reproduisons ici l’intégralité de la lettre.

“En tant que commerçants chinois résidant en Algérie, c’est avec une grande consternation que nous avons appris un affrontement entre un jeune Chinois et un jeune Algérien qui a eu lieu le 3 août à Bab Ezzouar à Alger, et qui va à l’encontre de l’amitié traditionnelle existant depuis longtemps entre nos deux pays et nos deux peuples.
Comme tout le monde le sait, les relations d’amitié entre la Chine et l’Algérie remontent loin dans l’histoire. Malgré la distance géographique et la barrière linguistique, nos deux peuples restent toujours côte à côte, tant dans la lutte pour la libération nationale d’hier que dans l’œuvre grandiose de développement national d’aujourd’hui. La Chine a soutenu énergiquement le combat de libération de l’Algérie, et c’est grâce aux efforts de l’Algérie que la Chine a réussi à recouvrer son siège légitime au sein de l’ONU.
Ces dernières années, les relations sino-algériennes connaissent un développement rapide et dynamique. Des entreprises chinoises participent activement à l’œuvre du renouveau de l’Algérie et s’activent laborieusement dans les domaines des travaux publics, de l’hydrocarbure, de la construction de l’autoroute, etc. En même temps, de plus en plus de ressortissants chinois se déplacent en Algérie. La plupart d’entre eux vivent dans une entente parfaitement harmonieuse avec les amis algériens. Pour nous, ce n’est plus étonnant de rencontrer un Algérien qui nous salue par nihao (bonjour). Ce petit mot reflète l’affinité de nos deux peuples et amène d’immenses douceurs jusqu’aux cœurs de nos compatriotes qui sont loin de leurs familles et prennent l’Algérie comme leur deuxième pays natal. Néanmoins, il est vrai que certains d’entre nous ne parlant ni l’arabe ni le français, et plus ou moins mal éduqués, ne peuvent pas communiquer avec les amis locaux et négligent leurs us et coutumes. Au fur et à mesure, leur conduite a changé des avis de certains amis algériens à l’égard des Chinois. Se disputant sur la pointe d’une aiguille, cet incident du 3 août est causé par deux jeunes téméraires sur un coup de tête. Mais cela ne constitue nullement le courant principal qu’ont connu des relations amicales sino-algériennes. Nous avons raison de croire que la plupart des ressortissants chinois, y compris nous-mêmes, apprécient fortement l’amitié traditionnelle sino-algérienne et s’opposent fermement aux actes irresponsables de certaines personnes. Nous sommes convaincus que nos amis algériens ont la même conviction puisque les racines de l’arbre d’amitié sino-algérienne puisent dans la profondeur de l’histoire et résisteront à toutes sortes d’épreuves. Nous espérons sincèrement que nos amis algériens pardonnent aux actes inadéquats de certains Chinois d’âge ingrat. En même temps, nous appelons tous les compatriotes chinois en Algérie à tenir au cœur le poids important de notre amitié, en respectant et s’habituant aux coutumes algériennes. Prenant l’incident du 3 août comme une leçon, nous devons travailler continuellement au bien-être du peuple algérien et à la promotion de l’amitié sino-algérienne de génération en génération.
Nous espérons également que toute attaque malveillante s’arrêtera immédiatement. Nous sommes convaincus qu’avec les efforts conjugués de nos deux peuples, l’avenir de l’amitié sino-algérienne deviendra encore plus radieux.
Nos chers amis, travaillons ensemble à renforcer davantage la coopération amicale sino-algérienne !”