Ghazaouet : De lourdes peines prononcées contre les émeutiers

Ghazaouet : De lourdes peines prononcées contre les émeutiers

Hier s’est ouvert le procès des 34 personnes impliquées dans les émeutes qui avaient éclaté après l’accident provoqué par un camion de 10 tonnes ayant causé la mort de 16 personnes, le 15 août dernier.

Tlemcen. De notre bureau, El Watan, 26 août 2009

Organisé sous grande surveillance, le procès, dès le départ, allait aboutir à des sanctions « qui devraient servir d’exemples », si l’on se fie à l’avocat d’un des accusés. Le tribunal avait à juger des jeunes âgés de 20 à 39 ans et des mineurs, tous poursuivis pour dégradation de biens publics et d’autrui, agression sur les forces de l’ordre et organisation de manifestations non autorisées. Des griefs qui ont pesé lourd dans le prétoire. Les avocats n’ont pas pu changer le cours des événements. Après des réquisitoires sévères et de longues plaidoiries, le président du tribunal a condamné 7 personnes à 5 ans de prison ferme et à 5000 DA d’amende, 2 autres à 12 mois d’emprisonnement dont 6 avec sursis et une amende de 5000 DA et 4 prévenus à 3 ans de prison ferme, tandis que 8 mineurs ont été relaxés et 7 adultes acquittés.

Enfin, 7 personnes impliquées, actuellement en fuite, ont été condamnées à 5 ans d’emprisonnement par contumace. Aucun incident n’a été enregistré hier, lors du procès, hormis quelques cris de consternation de proches des détenus. Aucune réaction, en outre, n’a émané de la ligue de la défense des droits de l’homme, comité de Ghazaouet, ni d’aucune autre organisation. Par ailleurs, le procureur de la République nous a confirmé la défaillance technique du camion (lâchage de freins) ayant causé l’accident tragique…

Par C. Berriah