Emeutes à Tiaret : SNTA attaquée et bars saccagés à Sougueur

Emeutes à Tiaret : SNTA attaquée et bars saccagés à Sougueur

El Watan, 3 février 2012

Une fois de plus, la Société nationale des tabacs et allumettes a fait les frais des émeutes qui ont suivi l’inhumation du jeune Gacem Hicham.

Une année après les événements de janvier 2011, la SNTA a fait l’objet mardi soir de vols et de sabotages avant que les policiers alertés viennent au secours de son personnel. Les jeunes malfaiteurs, au nombre de quatre et résidant à la cité Oued Ettolba, ont été arrêtés, présentés hier et écroués par le magistrat instructeur. Selon des sources concordantes, il y a eu «vol de deux microordinateurs, une imprimante, un téléphone fax et un réfrigérateur».

Dans leur tentative de s’en prendre aux produits stockés, notamment le tabac, les prévenus ont brisé des vitres et cassé un modem et des chaises. La situation a valu une surveillance étroite des policiers jusqu’à une heure tardive de la nuit pour dissuader les voleurs nombreux à vouloir s’en prendre à la SNTA dont, déjà, les pertes enregistrées en janvier 2011 sont estimées, selon son directeur, à des milliards de centimes. Les services de police judiciaire ont arrêté six personnes dans la ville de Sougueur, 26 km au sud du chef-lieu de wilaya, et récupéré des biens volés dont un tracteur et de la bière.

Un bar de la ville venait quelques heures plutôt d’être attaqué à la rue Ibn Khaldoun par des centaines de personnes mardi. Un autre bar, dans le prolongement de la même rue, a fait lui aussi les frais de la furie des jeunes mercredi soir avant que la police n’intervienne. Pour calmer les esprits, les autorités locales ont pris attache avec la famille de la victime. Une enquête aurait été ouverte par la DGSN pour élucider l’acte désespéré de Hicham.

Fawzi Amellal