El Oued : Affrontements entre police et lycéens

El Oued : Affrontements entre police et lycéens

El Watan, 30 septembre 2007

De vifs affrontements ont eu lieu hier entre les éléments des forces antiémeute et des dizaines des lycéens près de l’entrée principale du lycée Channouf Hamza, sis au quartier Sidi Mestour, ainsi que dans des ruelles dudit quartier de la commune d’El Oued.

Tout a commencé lorsque la police a empêché des lycéens habitant les quartiers est d’El Oued d’observer un sit-in dans l’enceinte du lycée en signe de protestation contre la décision de rattachement du lycée au centre universitaire d’El Oued. L’intervention de la police utilisant la force et les matraques contre notamment des lycéennes a suscité le mécontentement et la colère des lycéens contestataires mais aussi des autres écoliers du primaire et du CEM. Des ruelles de Sidi Mestour ont été le théâtre d’un vif affrontement entre les parties précitées qui s’est soldé par des blessures qu’ont subies les coléreux et les éléments de la police. Les protestataires ont utilisé des pneus brûlés et ont jeté des pierres en direction des forces antiémeute qui sont venues en grand nombre. Des sources ont indiqué que les éléments de la police ont procédé à l’arrestation de dizaines de personnes entre lycéens et habitants. La cause de cet événement est que les lycéens des quartiers est d’El Oued, au nombre de 400, veulent poursuivre leurs études dans leur lycée (technicum Channouf Hamza), refusant ainsi la décision prise par les autorités concernées portant sur le transfert du technicum au centre universitaire d’El Oued pour atténuer la forte pression qui s’exerçait sur le centre précité. Une décision refusée catégoriquement par les habitants et les associations des parents d’élèves des quartiers est d’El Oued. Depuis, plusieurs mouvements de protestation ont eu lieu pour réclamer l’annulation immédiate de ladite décision. Une commission ministérielle a fait une visite sur les lieux, il y a près d’une semaine, pour s’enquérir de la situation. Il est utile de rappeler que plus de 2000 écoliers entre lycéens, élèves et collégiens des quartiers est dont Sidi Mestour et Telaïba ne rejoignent pas leurs classes jusqu’à ces jours. Selon des sources, un imam et des habitants avaient été interpellés par les services de police. Notre source a indiqué que les mouvements de protestation se poursuivront jusqu’à ce que les autorités répondent à la revendication des habitants des quartiers est, à savoir l’annulation de la décision de rattachement du technicum au centre universitaire d’El Oued.

Rezzag Salem Youcef