Les habitants de Bordj El-Kiffan se soulèvent

Quartiers de Bordj el Kiffan, est d’Alger

Les habitants se soulèvent et bloquent les artères principales

El Khabar, 6 septembre 2006

Les habitants des quartiers de la commune de Bordj el Kiffan se sont révoltés contre les conditions de vie dans leurs communes, ils ont coupé certaines routes, surtout celle reliant Dar Elbaida à Borj Elkifen. Ceci a bloqué la circulation pendant de longues heures, plus particulièrement pour ceux qui se dirigeaient vers le nouvel aéroport international. Nous avons été obligés de parcourir un kilomètre à pieds pour parvenir à la commune de Bordj el Kiffan, qui a connu un mouvement de protestation organisé par les habitants, après que les agents de police nous aient empêché de nous déplacer en voiture sous prétexte que la route était fermée. Les citoyens étaient en colère, ils ont construit des barrages avec des pneus à travers certaines routes sous la surveillance des agents de sécurité et de la Gendarmerie. Cette situation s’est poursuivie pendant quatre heures après que les citoyens aient obtenu des garanties leur assurant qu’ils allaient être reçus par le Chef de Daïra. Par la suite nous nous sommes dirigés en compagnie de certains manifestants vers les quartiers où ils résident surtout au quartier Kaidi, où près de 1500 familles vivent. « C’est très dur d’arriver à ce quartier car la route est impraticable en plus des camions de transport des containers en direction du port creux », nous a indiqué un des manifestants. Les habitants veulent changer cette situation, ils ont affirmé que la chute d’un des containers a failli coûter la vie à un groupe d’enfant. Les citoyens se sont plaints de l’absence d’éclairage public, ce qui expose certaines maisons à des vols chaque jour. Le plus gros du problème réside dans l’absence de canaux d’évacuation d’eaux usées, ce qui amène les habitants à utiliser les méthodes traditionnelles. Idem pour le quartier Mimouni, les citoyens partagent la souffrance au quotidien, cette situation les a poussé à sortir et à protester dans la rue. Les représentants des citoyens qui sont partis voir le Chef de la Daïra nous ont affirmé qu’en dépit du fait qu’ils allaient rencontrer le premier responsable de la Daïra, ils savent pertinemment que la situation va rester la même. Ceci les a poussé à menacer de sortir à nouveau dans la rue pour protester et se révolter encore plus si les responsables ne tiennent pas leurs promesses d’améliorer leur cadre de vie.

2006-09-06 Par Mourad Mehamed