L’armée mobilisée pour sécuriser l’élection présidentielle

Le Chef d’État-major de l’ANP et Vice-ministre de la défense a instruit ses troupes

L’armée mobilisée pour sécuriser l’élection présidentielle

Par : Amina Hadjiat, Liberté, 5 avril 2014

L’élection présidentielle s’annonce sous haute surveillance. Le chef suprême des Armées et vice-ministre de la Défense, le général Ahmed Gaïd Salah, a instruit toutes les troupes sous son commandement “à garantir un climat idéal au déroulement de la prochaine élection présidentielle”.
Alors que la sécurisation du scrutin incombe, traditionnellement, à la police et à la gendarmerie, voici que l’armée est mise à contribution. Ainsi, profitant des visites d’inspection qu’il a effectuées, du 1er au 3 avril, aux commandements des Forces aériennes, navales et de défense aérienne du territoire, le chef d’état-major de l’ANP a appelé ses éléments à “redoubler d’efforts” dans l’accomplissement de “leurs missions constitutionnelles”. “Un accomplissement qui, avec l’aide de Dieu Le Tout-Puissant, se réalisera grâce à votre détermination, votre courage et votre foi au droit du peuple de vivre dans la paix et la sérénité et en son droit d’accomplir son devoir électoral dans la quiétude et la tranquillité, dans un environnement qui permettra aux Algériens de choisir en toute liberté, transparence et démocratie le président qui convient, celui qui prônera les valeurs nationales”, a déclaré le chef de l’ANP.
Dans son allocution, le général Gaïd Salah a insisté sur le rôle que joue l’ANP dans “la garantie de l’unité nationale et la protection la nation de ses ennemis”. “L’Armée nationale populaire, en digne héritière de l’Armée de Libération nationale, s’honore, conformément à ses missions constitutionnelles, à préserver la souveraineté de l’Algérie, son indépendance et à garantir sa stabilité”, a-t-il dit.
De même, le vice-ministre de la Défense a rappelé l’engagement du peuple algérien aux côtés de son armée “pour déjouer, hier comme aujourd’hui, les conspirations des ennemis de l’Algérie”. Le général fait un parallèle entre le colonialisme et la menace terroriste.
“Le peuple algérien qui a su soutenir jadis au temps de la colonisation odieuse l’Armée de Libération nationale soutient aujourd’hui l’Armée nationale populaire dans sa lutte contre le terrorisme, connaissant et conscient, de façon innée et de par ses expériences passées, les desseins, aspirations et conséquences de la colonisation, que le terrorisme tente vainement de reproduire actuellement”, a-t-il estimé.
Enfin, le chef d’état-major a salué ses éléments qui, selon lui, “se distinguent par leurs nobles valeurs : sincérité et abnégation qui émanent de leur amour de la nation et de leur engagement envers elle”. Le général Gaïd Salah a réaffirmé l’engagement de l’armée pour la stabilité du pays et considère que “les ennemis de l’Algérie sont conscients que tant que l’Armée nationale populaire est forte, développée, unie et prête à faire face aux défis, ils ne pourront atteindre leurs piètres fins ni faire aboutir leurs conspirations hostiles au territoire et au peuple algériens”.