Les observateurs du Parlement européen, le 6 avril à Alger

Les observateurs du Parlement européen, le 6 avril à Alger

Le Quotidien d’Oran, 30 mars 2004

La «délégation ad hoc» du Parlement européen (PE) effectuera une mission d’observation de l’élection présidentielle du 6 au 9 avril prochain et sera composée notamment de cinq euro-députés issus des principaux groupes parlementaires. Un communiqué du «Comité des Affaires étrangères, des droits de l’Homme et de la défense et sécurité communes», précise qu’il s’agit de deux membres des groupes euro-parlementaires EPP-ED (conservateur, chrétiens démocrates et démocrates européens), deux membres du groupe socialiste et un Vert. Les membres du groupe conservateur sont les euro-députés: espagnol Galeote Quecedo et britannique Mc Millan Scott, les socialistes sont représentés par Mme Pasqualina Napoletano (vice-présidente de la délégation Maghreb du Parlement européen) et de l’Autrichien, Johannes Swanboda. Le Geen-Efa a délégué Mme Boumédiène-Thierry, française d’origine marocaine. Les euro-députés qui arriveront individuellement le 6 avril à Alger devraient, selon le communiqué, rencontrer au cours de leur séjour, notamment M. Saïd Bouchaïr, coordonnateur de la Commission nationale politique de surveillance de l’élection présidentielle (CPNSEP), des responsables du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, des représentants des médias et des organisations non gouvernementales (ONG).

La délégation parlementaire européenne poursuivra sa mission d’observation dans le cas où un deuxième tour serait nécessaire. Les groupes parlementaires, rappelle-t-on, se sont réunis, début mars à Strasbourg et ont adopté la décision d’envoyer une «délégation ad hoc» en Algérie, une mission «standard» du Parlement. Mme. Donaleta Dilaro, observateur des Nations unies, est arrivée, hier, à Alger pour suivre le déroulement de l’élection présidentielle du 08 avril.

Le président de la (CPNSEP), M. Saïd Bouchaïr, avait souligné, récemment, que les observateurs internationaux «jouiront d’une liberté totale dans leurs déplacements et leurs contacts avec toutes les parties concernées par l’opération électorale», à savoir: la CPNSEP, ses commissions et les candidats. L’Algérie accueillera 125 observateurs internationaux dans le cadre du suivi des élections présidentielles, représentant la Ligue arabe, l’Union Africaine, l’Organisation de la sécurité et de la coopération européenne (OSCE), le Parlement européen (PE) et un observateur de l’ONU, en plus de la présence d’une parlementaire des Etats-Unis.

H. Saaïdia