FLN : Le sort de Belkhadem tranché le 15 juin

FLN : Le sort de Belkhadem tranché le 15 juin

par Z. Mehdaoui, Le Quotidien d’Oran, 24 mai 2012

Le sort du secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem, sera fixé, sauf coup de théâtre, le 15 juin prochain. En effet, à l’occasion de la réunion ordinaire du comité central (CC) qui devra avoir lieu les 15 et 16 juin prochains, un vote à bulletin secret devrait être organisé autour du maintien ou non de Belkhadem à la tête du parti. La décision de remettre en jeu le mandat de SG a été décidée par Belkhadem lui-même, apprend-on de sources proches du FLN.

Joint hier au téléphone, le responsable de communication du FLN, Kassa Aïssi, s’est refusé à faire un quelconque commentaire en soulignant toutefois que « les choses seront débattues lors de la session ordinaire du parti les 15 et 16 juin ». Boudjemaa Haïchour pour sa part ne l’entend pas de cette oreille et soutient que plus de 50% des membres du CC sont pour la destitution de Belkhadem. « Nous avons dépassé les 50% +1 qui sont d’accord pour le retrait de confiance à Belkhadem», nous dira Boudjemaa Haïchour, joint également au téléphone.

Le chef de file des « frondeurs » au sein du FLN affirme que plus de 210 membres du comité central ont signé une pétition pour retirer la confiance au secrétaire général du FLN. Haïchour qui soutient qu’il n’a rien de personnel contre Belkhadem, note cependant que ce dernier pourrait ne pas respecter son engagement de remettre en jeu son mandat. Notre interlocuteur affirme que tout dépendra du nouveau gouvernement.

Selon lui, Belkhadem pourrait retourner certains membres du CC en leur promettant des postes de responsabilité. «Si le Premier ministre est de son clan alors Belkhadem peut miroiter des postes de responsabilité pour ne pas voter contre lui », nous dira l’ancien ministre de la Poste et des Télécommunications. Ce dernier évoque comme deuxième scénario, la démission de Belkhadem de son poste avant la tenue de la réunion du CC s’il sent que la tendance au sein du comité central est contre lui.

Evoquant les raisons qui l’ont poussé à afficher publiquement son opposition à Belkhadem, Haïchour dira qu’il est temps de projeter le parti dans « une position dynamique » à même de répondre aux aspirations des citoyens. Il soulignera dans le même cadre que Abdelaziz Belkhadem n’a pas respecté les résolutions du dernier congrès ainsi que les décisions du comité central. « Nous sommes dans un contexte qui nécessite beaucoup de sagesse, de vision militante et de lisibilité», indique par ailleurs Boudjemaa Haïchour qui soutient que c’est cela qu’attendent les Algériens. Notre interlocuteur ajoute que « nous pensons que le FLN doit sortir de sa sclérose et revenir aux idéaux de novembre».

L’ancien ministre précise en outre que « nous ne sommes pas des redresseurs » et que le mouvement de contestation est né dans le but de suivre l’évolution et les réformes initiées par le chef de l’Etat. Enfin Haïchour se dit prêt à prendre le poste de SG du FLN si les membres du CC le choisissent. «Si les membres du CC voient en moi une personne consensuelle alors j’accepterai le poste de secrétaire général du FLN », annonce-t-il en soulignant qu’il est prêt à se soumettre aux règles de la démocratie.