Gueddafi échoue au rapprochement des points de vues entre les pays du Maghreb

Union africaine

Gueddafi échoue au rapprochement des points de vues entre les pays du Maghreb

El Khabar, 2 septembre 2009

Si le guide de la révolution libyenne, le colonel Mouamar El Guedafi, a réussi à rassembler plus de 50 chefs d’Etats africains, dans le sommet de l’union africaine, à Tripoli, certes il n’a pas réussi à rapprocher les points de vues de ses partenaires maghrébins. Ce qui donne à ce sommet maghrébin un caractère « protocolaire ». La date du sommet a coïncidé avec les festivités célèbrent le déclenchement de la révolution libyenne.
Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, le président tunisien et le président mauritanien ont tous répondu favorablement à l’invitation du guide libyen, alors que le roi du Maroc, Mohamed XI a délégué son ministre des affaires étrangères pour le représenter. Quoique le nombre des présidents fût suffisant pour la tenue du sommet, aucune décision substantielle n’ait été prise, ainsi la majorité des présidents africains ont repris leurs avions quelques heures après la fin de la cérémonie d’ouverture.
Selon un diplomate algérien, qui a préféré s’exprimer sous le couvert de l’anonymat, les déclarations faites par les leaders africains sont destinées à la consommation médiatique, car les rencontres n’ont pas dépassé le cadre protocolaire et diplomatique. Nous ne pouvons pas parler d’une union régionale maghrébine, sans l’établissement des règles consolidant les relations entre les pays membres, des relations qui sont devenues plus tendues, et elles ne peuvent pas s’améliorer, si Rabat continuera à diminuer la valeur du rôle de l’Algérie, sur le plan régionale, à travers le conflit du Sahara Occidental et les frontières, fermées depuis 1994.
Le Colonel Mouammar El Gueddafi, selon certains observateurs, a émis le vœu de réconcilier ses hôtes maghrébins, dans la perspective d’un sommet purement maghrébin, qui pourrait faire oublier les conflits établis entre les voisins, mais hélas le vœu du guide libyen est presque irréalisable dans les circonstances actuelles.

 

02-09-2009
Par DJ.B/ Traduit par R.K