Le Maroc renforce sa présence militaire à la frontière avec l’Algérie

Le Maroc renforce sa présence militaire à la frontière avec l’Algérie

Rafik Tadjer, TSA, 29 mai 2015

Le Maroc veut blinder sa frontière terrestre avec l’Algérie. Le royaume de Mohamed VI a décidé de renforcer sa présence militaire à la frontière avec son voisin de l’est pour lutter contre l’immigration clandestine et la contrebande, rapporte ce vendredi le site 360.ma. « Le général Bouchaïb Arroub, inspecteur général des Forces armées royales et commandant de la zone Sud, a donné de fermes instructions afin de renforcer la surveillance armée des postes frontaliers avec l’Algérie », précise 360.ma, citant le quotidien arabophone Al Massae. Le Maroc a lancé la construction d’au « moins quatre nouveaux postes de surveillance », une première depuis 15 ans, selon la même source.

Outre les postes de surveillance, le Maroc a décidé d’ériger des barrières à la frontière avec l’Algérie qui reproche souvent à son voisin et rival de l’Ouest d’inonder son territoire avec de la drogue.

Fermée depuis 21 ans, la frontière entre les deux pays est une véritable passoire d’où transitent de nombreux produits de la contrebande comme les carburants et surtout la drogue.

Mardi, la Gendarmerie nationale a annoncé la saisie, près de la frontière la marocaine, de pas moins 481 kg de kif traité en provenance du Maroc, selon l’APS.

Durant les 5 premiers mois de 2015, la Gendarmerie nationale a saisi de plus de 32 tonnes de kif traité provenant du Maroc, dont la majorité près de la bande frontalière ouest.