Maroc : Des peines de un à 20 ans de prison contre 9 militants du Hirak du Rif

Maroc : Des peines de un à 20 ans de prison contre 9 militants du Hirak du Rif

Rédaction Maghreb Emergent, 30 août 2017

Des peines allant d’une année à 20 ans de prison ont été prononcée mercredi contre neuf militants détenus du Hirak du RIF par le tribunal de première instance d’Al Hoceima, rapporte l’agence espagnole EFE citant des sources judiciaires.

L’un des prévenus, accusé d’avoir incendier un résidence des forces auxiliaires à Imzouren a écopé de la peine la plus lourde de 20 ans de prison.Quatre autres militants du Hirak ont été condamnés àtrois ans de prison, trois à deux ans de prison et un autre à une année de prison.

Les chefs d’accusation contre les prévenus sont la participation à une manifestation non autorisée, désobéissance, outrage à agent de l’ordre et de dégradation de biens publics. Le cas de 23 autres détenus du RFI a été reporté au mois de septembre.

La contestation populaire au Rif entamée en septembre 2016 a pris un tournant plus ample après la mort, le 28 octobre 2016 à Al Hoceïma, du poissonnier Mohcine Fikri, broyé dans la benne à ordures.

Les tensions n’ont fait que s’accroitre depuis, le pouvoir ne répondant aux demandes sociales que par des arguments sécuritaires. Le leader du Hirak, , Nasser Zefzafi, a été arrêté et poursuivi pour avoir interrompu un prêche qui critiquait le hirak. Selon un bilan officiel, 86 personnes ont été arrêtées.