Crise en Libye : La Tunisie désignée pour coordonner les solutions des pays du voisinage

Crise en Libye : La Tunisie désignée pour coordonner les solutions des pays du voisinage

Younès Djama, Maghreb Emergent, 14 juillet 2014

Le ministre libyen des Affaires étrangères, Mohamed Abdelaziz, n’a pas pu prendre part à la conférence de Tunisie en raison de la fermeture de l’aéroport de Tripoli, théâtre dimanche d’affrontements entre groupes armés.

La 3ème Conférence ministérielle des pays du voisinage libyen, qui a rassemblé dimanche à huis clos des chefs de la diplomatie des Etats voisins de la Libye à Hammamet en Tunisie, a pris fin sur une résolution portant sur la création de deux commissions, l’une sécuritaire présidée par l’Algérie et une deuxième politique présidée par l’Egypte et dont la Tunisie sera le coordinateur général afin de chercher des solutions à la crise libyenne, a rapporté ce lundi la radio Shems FM citant le ministre des affaires étrangères tunisien, Monji Hamdi. Celui-ci a également précisé que ces commissions seront formées « dans les plus brefs délais ». La Tunisie a pour mission la coordination entre les deux commissions et déposera de ce fait le rapport lors de la prochaine réunion des pays voisins de la Libye au mois d’août. Le président de la République Moncef Marzouki a affirmé à l’ouverture des travaux de la conférence qu’il faut mettre tous les moyens au service du gouvernement légitime libyen afin de lui permettre de faire face aux défis qui se posent et de rétablir la sécurité notamment sur les frontières communes. Il a ajouté que le meilleur moyen de garantir la sécurité des frontières est de créer des unités sécuritaires communes entre la Libye et les pays voisins.

Pas de solutions toutes faites pour résoudre la crise

« Il n’y a pas de solutions toutes faites pour résoudre la crise libyenne », a déclaré le président tunisien cité par l’agence officielle TAP. Par contre, a-t-il ajouté, « nous pourrons travailler ensemble avec les acteurs influents de la scène politique et associative en Libye et en coordination avec les Nations unies la Ligue des Etats arabes et l’Union africaine pour trouver une issue à cette crise et poser les jalons d’une politique saine ». La réunion des chefs de la diplomatie des Etats voisins de la Libye s’est tenue, précisons-le, en l’absence du ministre libyen des Affaires étrangères Mohamed Abdelaziz, remplacé par l’ambassadeur libyen à Tunis, Mohamed Al-Maaloul, en raison de la fermeture de l’aéroport de Tripoli, théâtre dimanche d’affrontements entre groupes armés. Les affrontements de dimanche à l’aéroport de Tripoli ont fait six morts et une dizaine de blessés. Les heurts armés entre groupes rivaux aux alentours de l’aéroport de Tripoli ont fait six morts et 25 autres blessés. Les vols aériens ont été suspendus à l’aéroport de Tripoli pour trois jours renouvelables.