L’Arabie Saoudite et ses alliés posent leurs conditions au Qatar

Crise du Golfe : L’Arabie Saoudite et ses alliés posent leurs conditions au Qatar

Maghreb Emergent avec agences, 23 juin 2017

L’Arabie Saoudite et ses alliés posent les conditions d’un retour à une relation « normale » avec le Qatar. Dans un document relayé vendredi la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya, les pays arabes ayant rompu leurs relations avec le Qatar formulé 13 requêtes indispensables pour mettre fin à la crise avec le pays, dont la fermeture de la chaîne de télévision Al-Jazeera et la rupture des relations diplomatiques avec l’Iran.

L’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte donnent dix jours à Doha pour obtempérer à ces demandes, transmises par le biais du Koweït, qui joue un rôle de médiateur dans le différend.

Outre la fermeture de la chaîne de télévision Al-Jazeera et la rupture des relations diplomatiques avec l’Iran, Ryad et ses alliés exigent du Qatar qu’il rompe tout lien avec les Frères musulmans, l’Etat islamique, Al Qaïda, le Hezbollah et le Front Fateh al Cham et la fermeture d’une base militaire turque dans l’émirat.

L’Arabie saoudite et ses alliés du Golfe, ainsi que l’Egypte et le Yémen, ont rompu le 5 juin dernier leurs relations avec l’émirat, qu’ils accusent de soutien au terrorisme et de complaisance envers l’Iran, puis fermé toutes leurs frontières aériennes, maritimes et terrestres.

Aucune réaction n’a pu être obtenue dans l’immédiat auprès des autorités du Qatar, qui ont rejeté les allégations à l’origine de la rupture. Mais le ministre qatari des Affaires étrangères, cheikh Mohammed ben Abdulrahman al Thani, a déclaré lundi que l’émirat ne négocierait pas tant que les quatre Etats n’auraient pas levé leurs mesures de rétorsion.