Bilan de ces 33 jours de guerre en Israël depuis le 12 juillet 2006

Bilan de ces 33 jours de guerre en Israël depuis le 12 juillet 2006

16 août 2006
http://paris1.mfa.gov.il/mfm/web/main/document.asp?
DocumentID=100069&MissionID=31

Victimes

159 morts : 43 civils et 116 soldats

4262 personnes blessées, dont 33 sérieusement, 68 modérément et 1388 légèrement.

2773 personnes traitées pour choc et anxiété.

Roquettes

3970 roquettes et missiles tombés sur Israël, dont 901 en zone urbaine.

Kiryat Schmona a reçu plus de 1000 roquettes

Nahariya a reçu 808 roquettes

Safed a reçu 471 roquettes

Carmiel a reçu 176 roquettes

Akko (Saint-Jean d’Acre) a reçu 106 roquettes

Haïfa et sa banlieue ont reçu 93 roquettes

Tibériade a reçu 81 roquettes

Nazareth a reçu quelques roquettes mortelles

Dir al-Asad, Mrar, de nombreuses autres villages arabes, ainsi que de nombreux villages et kibboutz ont aussi été touchés

Dégâts matériels (1)

12.000 maisons sont détruites

1700 voitures détruites

600 ateliers détruits

100 usines détruites

750.000 arbres brûlés

Economie (1)

Coût de la guerre : 5 milliards d’euros

Les indemnisations dues aux habitants du nord sont évaluées à 2 milliards de shekels (360 millions d’euros).

Les budgets d’achat de tous les ministères seront réduits de 6%, sauf les budgets destinés à l’aide sociale, aux services essentiels de santé, et aux projets de réhabilitation des municipalités locales.

Tourisme dans le nord : 25.000 chambres d’hôtels sont vides, occasionnant un manque à gagner de plus de 40 millions de shekels par semaine (9 millions de dollars) pour les hôteliers. Cette situation reste limitée au nord d’Israël.

Les hôtels dans le centre et le sud du pays sont remplis.

Industrie : 1800 usines sont installées dans le nord du pays, dont beaucoup d’entreprises de haute technologie ainsi que des raffineries et les industries pétrochimiques. Près d’1/3 de ces usines sont fermées depuis le début de la guerre et 1200 ont repris partiellement le travail avec des arrêts plus ou moins longs.

Agriculture : Les fruits de la Galilée pourrissent sur leurs arbres. Les oeufs ne sont pas ramassés dans les poulaillers.

Services : Les banques fonctionnent avec des effectifs réduits. Certaines fonctionnent 2 heures par jour, d’autres, comme la Banque Hapoalim, font circuler un camion-guichet. Les services municipaux et gouvernementaux sont censés fonctionner partiellement mais en réalité presque tout est paralysé.

Commerces : Ils ouvrent ponctuellement en fonction des consignes et des alertes. Les rues des villes du nord sont presque vides.

Transport : Le Port de Haïfa est fermé et les navires sont dirigés sur le port d’Ashdod. Le coût du transport a augmenté ainsi que le coût des assurances. Nous assistons à un ralentissement des exportations.

Energie : Du fait de la concentration des raffineries de pétrole dans le nord et des bombardements dans cette région, nous constatons une importante réduction de la production et prévoyons une augmentation des prix.

Aide humanitaire

Israël a mis en place une cellule de coordination de l’aide humanitaire pour le Liban, dirigée par le lieutenant-colonel Yigal Haccoun.

Tsahal a aidé à coordonner l’évacuation de près de 70.000 ressortissants étrangers du Liban, laissant le passage de 213 navires de passagers, 123 convois par route et 196 hélicoptères. 57 avions ont été autorisés à se poser à l’aéroport de Beyrouth pour délivrer de l’aide humanitaire aux habitants du sud-Liban.

Opérations militaires

30.000 soldats ont participé à la guerre

9000 cibles attaquées au Liban, notamment :

– Des lance-roquettes, des zones de tirs de roquettes, des stock d’armes, des routes, installations radar, stations et dépôts d’essence, et autres infrastructures utilisées par le Hezbollah.

– 126 lanceurs de missiles détruits

– 3 drones chargés d’explosifs du Hezbollah détruits

– 500 terroristes du Hezbollah éliminés

– 1 drone israélien perdu

– 4 hélicoptères israélies perdus

– 1 navire israélien touché par un missile iranien

(1) Résumé de données parues dans la presse israélienne et synthétisé par le site Terre d’Israël : http://www.terredisrael.com