Louisa Hanoune: «Préparez-vous aux menaces extérieures»

LOUISA HANOUNE APPELLE À LA VIGILANCE

«Préparez-vous aux menaces extérieures»

Par Kamel LAKHDAR-CHAOUCHE, L’Expression, 25 Septembre 2011

Elle a indiqué que son parti est en train de mobiliser et de sensibiliser ses militants pour ces éventuelles menaces.

La secrétaire générale du Parti des travailleurs(PT), Louisa Hanoune, a appelé les Algériens «à rester vigilants et à se préparer à d’éventuelles menaces qui viendraient de l’étranger» en ces moments de troubles régionaux, lors d’une conférence de presse qu’elle a animée hier, à la bibliothèque communale d’El Harrach à l’est d’Alger.
Face à cette situation, elle a indiqué que son parti est en train de mobiliser et de sensibiliser ses militants et sympathisants pour d’éventuelles menaces. Cependant, la première dame du PT a estimé que le phénomène de la contagion des révoltes arabes n’est pas possible en Algérie.
«Le peuple algérien s’inscrit dans un processus de changement révolutionnaire tranquille et ordonné» a-t-elle déclaré lors de la même conférence. Abordant les retombées de la crise libyenne pour la région, la SG du PT a souligné que cette dernière a ouvert une brèche dans la région pour les forces du mal. «Ce sont les souverainetés des pays voisins qui sont directement menacées» a-t-elle estimé.
Décortiquant ce qui se passe à présent au plan régional et mondial, Mme Hanoune a annoncé un printemps européen qui se profile à l’horizon. «L’échec de l’impérialisme arrogant et sauvage devient une réalité évidente ressentie même par les forces qui l’incarnent», a déclaré la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune. «Aujourd’hui, la machine impérialiste grince dans tous ses rouages», a-t-elle soutenu, avant de souligner que «les peuples européens se sont, enfin, rendu compte du danger de l’impérialisme ravageur dévastateur, qui les a ruinés et assujettis».
Mme Hanoune avance alors des exemple concrets pour appuyer ses propos: «En Espagne, en Grèce, en Grande-Bretagne et en France, les manifestations dans les rues se multiplient. Le mécontentement des populations s’exprime et celles-ci dénoncent leurs conditions de vie, jugées des plus défavorables. Le chômage croissant touche toutes les catégories sociales».
Catégorique, la première dame du PT fait savoir que «les peuples européens s’en prennent à leurs gouvernements et aux politiques mises en oeuvre aussi bien par la Banque mondiale, l’Union européenne, le Fonds monétaire international (FMI) et l’Organisation mondiale du commerce (OMC) accordant plus de crédits aux multinationales et au patronat, qui s’enrichissent sur le dos des citoyens et au détriment de la sécurité des peuples européens».
Aujourd’hui, a-t-elle fulminé, la crise mondiale est provoquée par les multinationales et les stratégies mises en place par les gouvernements européens ayant accordé des crédits faramineux et sans intérêts à ces dernières, constituant les mamelles nourricières de l’impérialisme occidental.
«Toutes les firmes industrielles se nourrissent des largesses des gouvernements et des institutions financières mondiales», a relevé Louisa Hanoune, avant de noter que le capitalisme qui porte en lui-même, les germes de sa décadence a montré ses limites aussi bien dans la gestion économique mondiale que de la sécurité des peuples.
La secrétaire générale du PT en veut pour preuve la crise financière mondiale et les guerres déclenchées, par-ci par-là, par les puissances impérialistes, venant, d’ailleurs, de relancer l’industrie de l’armement, tout en réduisant le nombre des ouvriers.
Abordant la crise libyenne, Louisa Hanoune n’est pas allée avec le dos de la cuillère pour qualifier ce conflit «d’un coup d’Etat impérialiste», s’inscrivant dans le cadre du projet américain pour le Grand Moyen-Orient «GMO) arrêté par l’administration de George Bush, en 2002.
C’est un projet, a-t-elle poursuivi, qui englobe, outre le Moyen-Orient, les pays du Maghreb et les pays de la bande sahélienne, par le biais de «l’Africom», un Commandement militaire américain pour l’Afrique.
Pour la secrétaire du Parti des travailleurs: «Le monde entier assiste à la lumière de l’évolution de la crise libyenne à la mise en oeuvre d’un processus de la somalisation de la Libye.» Et de renchérir: «Même le pseudo-Conseil national de transition (CNT) est constitué essentiellement de croupions, de supplétifs, de terroristes et d’agents au service des Anglais et des Américains, survivant sous le protectorat de l’Otan et des puissances impérialistes.»