Les pays du Sahel proposent la création d’une force aérienne commune

En prévision de la réunion des chefs des armées

Les pays du Sahel proposent la création d’une force aérienne commune

El Khabar, 7 avril 2010

Les chefs des services secrets de 7 pays du Sahel, réunis à Alger, il y a quelques jours, ont levé une série de recommandations sécuritaires pour la réunion des chefs des Armées de ces pays, qui se tiendra à Bamako, dans prochains jours. Elles portent sur le renforcement du contrôle sur la circulation des personnes à travers les frontières et la désignation des points de passage frontaliers empruntés par les groupes terroristes et les groupes de contrebande.
Dans ce sens, les chefs des armées de 7 pays du Sahel, initiateurs d’un plan de défense contre le terrorisme et la criminalité organisée, auront à examiner, lors d’une réunion prévue dans les quelques prochains jours, la question relative à la création d’un commandement des forces aériennes communes, qui aura pour mission la coordination des opérations militaires aériennes contre les fiefs des groupes terroristes écumant le long es frontières entre l’Algérie, le Mali, la Mauritanie et le Niger. Dans le cas où ce commandement sera mis en place, il sera composé essentiellement d’avions de prospection, des avions de combat et des hélicoptères. Dans le même sillage, au cours des dernières années, il a été constaté que certains pays, à l’exemple du Niger, le Mali et la Mauritanie ne possèdent pas un matériel militaire important qui leur permet de faire face aux groupes terroristes, aux hors-la-loi et aux groupes de contrebande.
Selon certains observateurs, les forces armées s’accordent à dire que l’éradication du terrorisme dans cette région est conditionnée par le renforcement du contrôle sur les hors-la-loi, à travers des opérations de contrôle aériennes et des incursions visant les lieux suspects des terroristes, et la coordination sécuritaire entre les services sécuritaires.
Par ailleurs, les chefs des services secrets des pays du Sahel ont adopté une proposition relative à l’intégration des services secrets du Nigeria et du Sénégal aux conventions sécuritaires conclues entre ces derniers et ce, dans l’objectif de renforcer la coordination dans la lutte contre le terrorisme.

 

07-04-2010
Par Ahmed Nacer