Algérie-France: Le traité d’amitié finalisé avant fin 2005

Algérie – France

Le traité d’amitié finalisé avant fin 2005

El Watan, 6 avril 2005

Le président Bouteflika a indiqué, hier à Paris, que le traité d’amitié algéro-français devrait être finalisé d’ici à la fin de l’année.

Dans une déclaration à la presse, faite à l’issue d’un entretien en tête à tête avec le président français Jacques Chirac, le chef de l’Etat a précisé que « nous avons parlé du traité d’amitié et nous avons encore d’ici à la fin de l’année pour le finaliser ». Le traité d’amitié sanctionnera le processus de refondation des relations entre les deux pays, telle que voulue par les présidents Bouteflika et Chirac lors de la déclaration d’Alger en mars 2003. En plus de la coopération bilatérale, le président Bouteflika a indiqué que l’entretien avec son homologue français a porté sur les relations entre « la France et l’Afrique et la France et le monde arabe ». Le chef de l’Etat a reçu, en outre, hier après-midi, Saâd Hariri, fils du défunt ancien Premier ministre libanais, Rafic Hariri, assassiné le 14 février au Liban. « J’ai voulu rencontrer le président Abdelaziz Bouteflika pour le remercier vivement, au nom de ma famille, pour les nobles sentiments qu’il avait exprimés à la suite du décès de notre père tué au Liban », a déclaré Saâd Hariri à l’issue de cette audience. II a réitéré à ce titre que « c’est pour cela que je voulais le remercier et le rencontrer en représentant ma famille ». Le chef de l’Etat est, précise-t-on, en visite à Paris pour participer à la Conférence internationale sur la promotion du dialogue entre les cultures et les civilisations ouverte hier matin au siège de l’Unesco, en présence du président iranien Syed Mohammed Khatami.

Z. A