La France supprime le titre de séjour

IL SERA REMPLACÉ PAR UN VISA DE LONG SÉJOUR

La France supprime le titre de séjour

L’Expression, 12 Septembre 2009

L’effet psychologique de cette mesure fait que l’on ne se sente jamais résident en France.

Un nouveau dispositif d’entrée des étrangers en territoire français sera mis en place. Il s’agit du Visa de long séjour qui remplacera le titre de séjour. Le décret mettant en place ce visa a été publié le 27 avril 2009. Pour les observateurs, cette décision aura l’effet d’un coup de massue pour les futurs prétendants aux titres de séjour dans l’Hexagone. «L’effet psychologique de cette mesure fait que l’on ne se sente jamais résident en France. Avec un visa de long séjour, on est moralement toujours touriste et jamais résident» précisent ces observateurs. Des milliers d’Algériens seront concernés par cette mesure dont des étudiants, des industriels et autres hommes d’affaires. Pour les autorités françaises, cette initiative constitue une énième parade pour juguler le flux migratoire vers l’Hexagone. Quatre mois ont été nécessaires pour la mise en place de la procédure administrative. La réforme autorise la présence d’un ressortissant étranger sur le territoire français avec le seul visa de long séjour délivré par un consulat français, sans le soumettre à l’obligation de demander, en préfecture, un titre de séjour. Sachant que ces dernières années l’obtention de ce dernier demeure, pour certains, un accord qui n’aura jamais lieu, c’est ce qui pousse plus d’une centaine de milliers de personnes à essayer par tous les moyens de quitter leurs pays pour vivre en Europe et cela même si leur vie en dépendait. Pour les étrangers «chanceux» qui auront obtenu leur visa long séjour, ils auront comme seule démarche à accomplir de se présenter à l’une des cinquante plate-formes de l’Office français de l’immigration et de l’intégration là où se font les enquêtes pour les regroupement familiaux, afin d’obtenir validation de leur visa après avoir passé une visite médicale et signé leur CAI (contrat d’accueil et d’intégration). Les bénéficiaires devront se présenter en préfecture deux mois avant la fin de validité de leur titre de séjour pour en obtenir le renouvellement. Le ministre français a souligné «la simplification des démarches» visée par cette réforme devant concerner l’ensemble des conjoints de Français, des salariés, y compris les salariés détachés, des travailleurs temporaires, et des étudiants, ainsi que les étrangers qui résident en France et qui bénéficient d’un titre portant la mention «visiteurs». Eric Besson a toutefois exclu toute idée «d’ouvrir plus ou moins les portes à l’immigration», précisant qu’il s’agit de faire en sorte que la décision souveraine d’autoriser ou non le séjour soit prise dans des délais qui soient respectueux de la personne qui en fait la demande. Notons, que pour la majorité des demandeurs de visa pour motif professionnel ou encore famille d’un ressortissant français, quelle que soit leur origine peuvent bénéficier d’un visa de long séjour allant jusqu’à cinq ans avec multiples sorties afin de permettre à ces personnes de se rendre le plus souvent possible en France et cela pour des visites qu’elles soient familiales ou encore professionnelles. Même si l’obtention du visa est devenue l’un des soucis majeur des Algériens et cela pour une grande partie qui souhaiterait visiter la France dans le but de rendre visite à un proche ou pour du tourisme, la France accueille quelque 180.000 étrangers venant de pays hors UE par an pour des longs séjours supérieurs à 3 mois dont l’Algérie.

Khalida ABBANI