Forum de partenariat algéro-français: Pierre Lellouche et Raffarin demain à Alger

Forum de partenariat algéro-français: Pierre Lellouche et Raffarin demain à Alger

par Djamel Belaïfa, Le Quotidien d’Oran, 29 mai 2011

C’est un agenda chargé qu’aura le secrétaire d’Etat français chargé du Commerce extérieur, M. Pierre Lellouche, attendu demain à Alger pour une visite de deux jours. M. Lellouche sera accompagné de M. Jean-Pierre Raffarin, sénateur de la Vienne et ancien Premier ministre, chargé par le Président français de faire progresser les liens économiques entre l’Algérie et la France.

Selon un communiqué du secrétariat du Commerce extérieur français, M. Pierre Lellouche procédera demain à l’inauguration du Forum de partenariat avec M. Raffarin et le ministre algérien de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement, M. Benmeradi, et le ministre du Commerce, M. Mustapha Benbada.

Au programme de cette première journée, le secrétaire d’Etat français aura un entretien avec le ministre du Commerce, M. Benbada, avant de parapher l’accord Saint-Gobain/Alver qui sera suivi respectivement par une rencontre avec la société civile, la réception de la dernière rame du tramway et la visite du métro d’Alger.

Le lendemain, mardi, M. Lellouche fera une intervention devant la nouvelle Chambre de commerce et de l’industrie algéro-française, avant de s’entretenir avec M. Karim Djoudi, le ministre des Finances. Apres un déjeuner et une réunion de travail avec le Premier ministre Ahmed Ouyahia, le responsable français achèvera sa visite par la présentation des conclusions du Forum du partenariat.

Jeudi dernier, M. Benmeradi avait annoncé que les négociations sur 12 dossiers phares de collaboration franco-algérienne sont «totalement réglés à 90%» et il reste celui de Renault avec la question de la commercialisation des véhicules.

«Nous pensons avoir très bien avancé sur le dossier Renault. Tout a été plus ou moins réglé mais il reste la question de la commercialisation», a déclaré M. Benmeradi.

Renault «considère que disposant d’une entreprise qui a un réseau en Algérie, celui-ci peut assurer la vente» des 150.000 véhicules que l’usine prochainement implantée en Algérie produira, a indiqué M. Benmeradi. Pour Alger, il s’agit de la production d’une JV (joint-venture). «C’est à nous de nous occuper de la vente», a-t-il dit.

«Il est prévu, a-t-il précisé, qu’on continue à examiner cette question de Renault durant la visite de Jean-Pierre Raffarin», du 29 au 31 mai. L’ancien Premier ministre français a pour interlocuteur M. Benmeradi.

Le Forum de partenariat et d’affaires algéro-français, organisé par le ministère algérien et l’Agence française pour le développement international des entreprises UbiFrance, se tiendra demain et après-demain à Alger. Plus de 140 entreprises françaises sont attendues pour rencontrer plus de 300 sociétés algériennes.

Les 12 grands dossiers dont avaient été chargés MM. Raffarin et Benmeradi portent sur les investissements en Algérie, notamment des groupes Renault, Saint-Gobain, Cristal Union, Sanofi-Aventis et Lafarge.