Dominique de Villepin reçu par Bouteflika et Ouyahia

Le ministre français délégué à la Coopération, au Développement et à la Francophonie attendu aujourd’hui à Alger

Dominique de Villepin reçu par Bouteflika et Ouyahia

Par Younes Hamidouche, La Tribune, 13 octobre 2004

Au second jour de sa visite de travail en Algérie, le ministre français de l’Intérieur, de la Sécurité intérieure et des Libertés locales, Dominique de Villepin, a été reçu hier au siège de la présidence de la République par Abdelaziz Bouteflika lors d’une audience suivie d’un déjeuner. Etaient présents à cette rencontre, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Yazid Zerhouni, le directeur de cabinet à la présidence de la République, Larbi Belkheir, et le conseiller diplomatique du président de la République, Abdelatif Rahal. Peu auparavant, c’est le chef du gouvernement Ahmed Ouyahia qui a reçu le ministre français de l’Intérieur, toujours en présence de son homologue algérien, Noureddine Yazid Zerhouni. Ahmed Ouyahia, rapporte l’APS en se référant à un communiqué des services du chef du gouvernement, «s’est félicité de l’état excellent des relations politiques entre les deux pays et de la consolidation de la coopération bilatérale, dans les différents domaines d’activité, qui a connu une dynamique particulière imprimée par les orientations des deux chefs d’Etat, MM. Abdelaziz Bouteflika, président de la République, et son homologue français, le président Jacques Chirac». Avant cela, et toujours dans la matinée d’hier, le ministre français s’est entretenu avec son homologue algérien et a fait le point avec lui sur la coopération bilatérale en matière sécuritaire. «Au cours des entretiens qui se sont ensuite élargis aux membres des deux délégations, il a été question des voies et moyens de renforcer la coopération dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, le crime organisé et l’immigration clandestine», a indiqué l’APS. Dominique de Villepin et Noureddine Yazid Zerhouni ont notamment passé en revue les moyens de renforcer la coopération bilatérale en matière sécuritaire. «Nous avons en commun d’être engagés dans la lutte contre le terrorisme, le crime organisé et l’immigration clandestine et nous allons avancer sur la voie de la coopération technique et opérationnelle renforcée, à l’occasion de cette visite», a souligné le ministre français à l’entame de sa visite officielle à Alger. Les deux parties ont réitéré que cette visite visait notamment le renforcement des relations bilatérales souhaité par les chefs d’Etat, MM. Bouteflika et Chirac. Dans l’après-midi d’hier, le ministre français de l’Intérieur, chargé également des cultes au sein de son gouvernement, s’est envolé vers l’est du pays, précisément vers Constantine où il a visité l’Université des sciences islamiques de la ville ainsi que la mosquée Emir Abdelkader avant de regagner Paris. Arrivé lundi après-midi à Alger, Dominique de Villepin a relevé dans sa déclaration à la presse la volonté de son pays de «continuer d’avancer dans ce partenariat stratégique» entre l’Algérie et la France «décidé par les présidents Bouteflika et Chirac lors de leurs différentes rencontres» sur les sols algérien et français «notamment celles qui ont eu lieu cette année».L’arrivée aujourd’hui à Alger d’un autre membre du gouvernement français, celle du ministre délégué à la Coopération, au Développement et à la Francophonie, Xavier Darcos, appuie cette volonté. Ce dernier indique que sa visite porte l’objectif de la consolidation de la coopération culturelle et scientifique entre les deux pays. Une visite qu’il qualifie d’«extrêmement chargée» en vue de contribuer au «Traité d’amitié en préparation» entre l’Algérie et la France. Cela en ce qui concerne notamment la coopération universitaire, scolaire, culturelle et scientifique. «Je vais apporter ma pierre à cet édifice de la coopération et de l’amitié franco-algérienne», ajoute Xavier Darcos. Lors de sa visite, le ministre français s’entretiendra avec plusieurs responsables algériens des secteurs de la culture, de l’éducation et de l’enseignement supérieur. Il est à noter que Xavier Darcos est accompagné à Alger par le président du syndicat français de l’Edition.

Y. H.