Ould Kablia:«Cinq millions d’Algériens ne sont pas inscrits sur les listes électorales»

Élections législatives

Ould Kablia:«Cinq millions d’Algériens ne sont pas inscrits sur les listes électorales»

Le Soir d’Algérie, 23 février 2012

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, a installé hier la Commission nationale de surveillance des élections. Sa composition est temporaire du moment que le ministère agrée au fur et à mesure de nouveaux partis qui ouvrent droit, eux aussi, à siéger dans ladite commission et désigneront éventuellement des représentants.
Lyas Hallas – Alger (Le Soir) – Hier, les formations politiques la composant étaient au nombre de 21. Aussitôt l’installation terminée, Ould Kablia a invité les membres de la Commission à tenir une réunion à huis clos pour élire un président et a improvisé un point de presse dans les couloirs de l’Assemblée populaire de la wilaya d’Alger, où s’est déroulée la cérémonie d’installation. Le ministre de l’Intérieur a tenu ainsi à dire que l’action que mène son département pour inciter les Algériens à aller voter le 10 mai prochain n’est pas «une campagne pour la participation » mais un «rappel des droits et des devoirs civiques des Algériens». Et de souligner : «Je souhaiterais tout de même que la participation soit importante pour la crédibilité de cette échéance. C’est une échéance cruciale parce que la prochaine Assemblée est appelée à voter la nouvelle Constitution.» Concernant la question du fichier électoral, dossier qui revient comme un leitmotiv et que les partis politiques ouvrent à chaque joute électorale accusant le département de l’intérieur de gonfler les listes, Ould Kablia tranche : «Nous sommes 35 millions et ceux ayant plus de 18 ans sont environ 26 millions. Or, la révision exceptionnelle des listes électorales est bouclée et le nombre des inscrits se situe à 21 millions. Sinon, les nomades ne sont pas nombreux, ils se chiffrent à quelques milliers. Ce sont des citoyens à part entière et nous devons mobiliser des bureaux itinérants pour leur permettre de voter comme tous les Algériens.» La Commission nationale de surveillance des élections sera assistée dans sa mission par un personnel administratif, qui s’occupera, précise Ould Kablia, des tâches techniques.
L. H.