L’Algérie intègre le système préférentiel de l’UE

Elle fait partie de six pays retenus

L’Algérie intègre le système préférentiel de l’UE

Le Jeune Indépendant, 16 août 2008

L’Union européenne a décidé d’inclure l’Algérie dans sa liste de pays bénéficiant du Système de préférences généralisé (SPG), un régime qui permet aux produits algériens d’accéder aux marchés européens avec des avantages tarifaires.
L’accession de l’Algérie à ce régime interviendra du 1er janvier 2009 à la fin de 2011, a fait savoir avant-hier la Commission européenne.
Outre l’Algérie, cinq autres pays, l’Inde, l’Indonésie, la Russie, l’Afrique du Sud et la Thaïlande ont fait leur entrée au sein de ce système suite aux calculs qui ont été refaits pour refléter l’évolution du commerce avec les 26 pays de l’UE, a expliqué la Commission européenne. Cette décision permettra le maintien de l’accès préférentiel au marché européen à 176 pays en développement et sera actualisée et améliorée de manière à ce qu’elle soit orientée sur les pays qui en ont le plus besoin, a précisé la Commission.
Le SPG fournit une valeur économique aux pays en développement, avec un montant d’échanges commerciaux de 57 milliards d’euros dans le cadre de ce système en 2007. Dès lors, les marchandises importées des pays en développement dont l’Algérie ne sont pas soumises aux droits de douanes normaux ; ce qui leur permet, par ricochet, d’être plus concurrentiels sur les marchés internationaux. L’Algérie, signataire d’un accord d’association avec l’Union européenne, souhaite augmenter le volume de ses exportations hors hydrocarbures vers l’Europe.
Les importations provenant de l’espace européen ont atteint plus de 12 milliards de dollars en 2007 alors que les exportations algériennes vers l’Europe se sont limitées à 800 millions de dollars.
Selon le commissaire européen chargé du commerce, Peter Mandelson, ce système de préférence généralisé est un instrument «essentiel» de la politique commerciale de l’UE en faveur du développement et son maintien «assurera la stabilité et la prédictibilité aux bénéficiaires et aux commerçants de l’UE et aux pays en développement.» Outre le système SPG normal, l’UE propose également un régime spécial d’encouragement en faveur du développement et de la gouvernance durables, connus sous l’appellation de «SPG plus».
Ce régime offre des préférences supplémentaires visant à aider les pays en développement à ratifier et à mettre en œuvre les conventions internationales sur les droits de l’homme et les droits du travail, la protection de l’environnement et la bonne gouvernance. Actuellement, 14 pays bénéficient de préférences supplémentaires offertes dans le cadre du régime spécial d’encouragement du «SPG plus». K. M.