Bouteflika appelle les Algériens à garder leur sang-froid

Bouteflika appelle les Algériens à garder leur sang-froid

El Watan, 31 octobre 2015

Le projet de révision constitutionnelle sera « bientôt rendu public », a annoncé le chef de l’Etat dans un message adressé, aujourd’hui samedi, aux Algériens, à l’occasion du 1er novembre, anniversaire du déclenchement de la guerre de libération.

La future Loi fondamentale va instaurer « une démocratie plus apaisée dans tous les domaines », a promis Bouteflika qui dirige le pays depuis 1999. Elle offrira aussi des « garanties nouvelles (…) pour conforter le respect des droits et libertés des citoyens ainsi que l’indépendance de la justice ».

Le projet de révision constitutionnelle, annoncée depuis 2011, devrait, en outre, approfondir « la séparation et la complémentarité des pouvoirs ». L’opposition parlementaire, quant à elle, sera dotée des moyens pour « assumer un rôle plus actif, y compris par la saisine du Conseil constitutionnel ».

Abordant la lancinante question inhérente à la fraude électorale, le message présidentiel promet « la mise en place d’un mécanisme indépendant de surveillance des élections ».

Sur le plan économique, le chef de l’Etat dit que l’Algérie peut faire face à la chute des prix du pétrole en misant sur ses multiples atouts. Il a cité, entre autres atouts, les infrastructures de base, un réseau industriel respectable et les potentialités agricoles, minières et touristiques.

Bouteflika a invité les Algériens « à bien considérer les enjeux de l’étape, de garder leur sang-froid devant les défis qui sont, souvent, exagérés dans le but d’effrayer le peuple, de le faire douter de ses capacités et d’ébranler sa confiance en ses dirigeants et ses cadres ».

Il y a lieu de se demander, enfin, pourquoi ces promesses, faites depuis plus de 15 ans, n’ont pas été concrétisées à ce jour ?

Farouk Djouadi