M. Bouteflika : «Poursuivre notre effort pour la concrétisation des engagements»

Dans ses voeux au peuple algérien

Après avoir accompli sa prière à la grande mosquée d’Alger

M. Bouteflika : «Poursuivre notre effort pour la concrétisation des engagements»

Par Amar Rafa, La Tribune, 12 Janvier 2006

En accomplissant la prière de l’Aïd El Adha à Djemaa El Kebir (la grande mosquée), mardi dernier, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a fait sa première réapparition publique après le bain de foule du 31 décembre où il est rentré au pays au terme de sa convalescence à Paris.
Le président Bouteflika, qui, depuis cette date, s’était tenu loin des feux de la rampe en s’abstenant de toute activité ou déclaration politique, -bien qu’ayant entamé ses activités officielles à l’occasion de la signature de la loi de finances pour 2006-, est resté un temps relativement long à la grande mosquée d’Alger, confirmant sa guérison de la maladie l’ayant éloigné du pays depuis le 26 novembre.
Accompagné des hauts responsables de l’Etat et des membres du gouvernement, des représentants de partis politiques et de la société civile ainsi que des membres du corps diplomatique des pays musulmans et arabes, accrédités à Alger, M. Bouteflika a renouvelé à cette occasion ses remerciements au peuple algérien pour l’attention manifestée à son égard pendant sa récente hospitalisation et sa convalescence. «Il m’est agréable, en cette heureuse circonstance de l’Aïd El Adha, de vous renouveler tous mes vifs remerciements et vous dire toute ma reconnaissance pour l’attention dont vous m’avez si sincèrement entouré et la grande confiance que vous m’avez témoignée et dont je suis particulièrement fier», a-t-il déclaré. Et de poursuivre : «J’en suis d’autant plus fier que la joie que vous avez manifestée à la faveur de mon rétablissement et de mon retour au pays dénote votre espoir que nous puissions poursuivre ensemble notre effort pour la concrétisation des engagements que j’ai pris devant vous et envers l’Algérie pour davantage de prospérité, de progrès et de dignité.»
En réitérant ses remerciements, le président Bouteflika a tenu à adresser au peuple algérien ses vœux «les meilleurs de santé et de prospérité», avant de prier pour «la réalisation de nos aspirations à la paix, à la réconciliation et au progrès».
L’imam officiant à la grande mosquée a, pour sa part, souligné «les marques de compassion et d’attachement du peuple algérien à son Président durant sa maladie» et «a prié Dieu Tout-Puissant de lui accorder santé et bien-être, et de l’assister dans sa mission au service de la religion et de la nation», selon l’APS.
Tout porte à croire que cette réapparition publique du président de la République est le prélude au retour à la normale, à travers la reprise de ses activités et fonctions, dont la prochaine qui aura lieu samedi prochain, où, selon une source généralement bien informée, le président de la République présidera son premier Conseil des ministres pour l’année 2002.
Sur le plan des relations extérieures, le président Bouteflika est attendu pour apporter sa réponse aux demandes d’entretien dont il est destinataire de la part de Jacques Chirac et de Tony Blair. Début janvier, M. Chirac avait adressé un message à M. Bouteflika, hospitalisé trois semaines à Paris, pour lui demander de s’entretenir avec lui de la «façon de mener à bonne fin ce travail de refondation» des relations entre l’Algérie et la France, selon l’agence de presse algérienne. Le Premier Ministre britannique, M. Tony Blair, pour sa part, a adressé ses «meilleurs vœux de prompt rétablissement» au président M. Abdelaziz Bouteflika, en souhaitant le rencontrer. «J’espère que nous pourrons nous rencontrer tôt au cours de la nouvelle année» et «avoir très bientôt l’opportunité de travailler de concert avec vous dans ce sens», a ajouté M. Blair, soulignant que «nous avons beaucoup de sujets à discuter».

A. R.