Bouteflika sonne la fin des hostilités

Duels Saâdani-Toufik et Said-Hicham

Bouteflika sonne la fin des hostilités

Ali Idir, TSA, 11 février 2014

Le président Abdelaziz Bouteflika a rompu enfin le silence ce mardi 11 février pour mettre en garde contre toute atteinte à l’armée. Dans un message adressé au chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, et aux familles des victimes du crash de l’avion militaire aujourd’hui à Oum El Bouaghi, le chef de l’État a déclaré : « Nous sommes certes habitués à des dépassements émanant de certains milieux à l’approche de chaque échéance mais, cette fois-ci, l’acharnement a pris une ampleur telle que notre pays n’a jamais connue depuis l’indépendance, allant jusqu’à tenter de porter atteinte à l’unité de l’Armée nationale populaire ainsi qu’à la stabilité du pays et à son image dans le concert des nations », a relevé par ailleurs le président de la République, selon l’APS.

« Nul n’est en droit, quelles que soient ses responsabilités, de s’en prendre à l’Armée nationale populaire ni aux autres institutions constitutionnelles » du pays, a ajouté Bouteflika.

Cette réaction intervient plus d’une semaine après les déclarations du patron du FLN sur le chef du DRS, le général de corps d’armée Mohamed Medienne dit Toufik. Ces déclarations ont été suivies par les attaques de Hicham Aboud contre Said Bouteflika, le frère cadet du président de la République. Selon nos sources, le chef de l’État a demandé aux différentes parties en conflit de cesser les échanges.