Indemnisation des victimes du terrorisme: 40.000 dossiers reçus

INDEMNISATION DES VICTIMES DU TERRORISME

40.000 dossiers reçus

L’Expression, 10 juillet 2006

Quelque 40.000 dossiers ont été reçus par la Commission nationale chargée de la mise en oeuvre de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale. C’est ce qu’a annoncé, hier, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M.Nouredine Yazid Zerhouni en marge de la clôture de la session de printemps du Conseil de la nation. «Il s’agit des dossiers soumis par des familles des victimes de la tragédie nationale, toutes catégories confondues», a-t-il précisé. Il y a lieu de souligner dans ce cadre que le ministre de l’Emploi et de la Solidarité nationale, M.Djamel Ould Abbès avait plaidé la vigilance dans le traitement de ces dossiers car, selon lui, «l’établissement de la liste des catégories concernées par les indemnisations reste un travail délicat, sensible et important». Il avait insisté, à ce titre, sur la nécessité de prendre «toutes les précautions nécessaires» dans le traitement de ces dossiers afin d’éviter l’apparition de «fausses victimes, lors de l’application de l’ordonnance relative à la Charte pour la paix et la réconciliation nationale». «Cette ordonnance ouvre droit à des indemnités, des compensations et des mensualités, ce qui risque la manifestation de fausses victimes de la tragédie, tel que ce fut le cas pour les sinistrés des catastrophes naturelles et des handicapés», avait-il avancé ajoutant qu’il faut donc «cibler et identifier exactement les bénéficiaires de ces indemnités». Interrogé sur le sort des Patriotes, le ministre de l’Intérieur a encore une fois rassuré qu’«ils ne seront pas oubliés, ni eux ni les gardes communaux». «Nous allons, a-t-il dit, leur trouver une solution à la mesure des sacrifices et des engagements qu’ils ont consentis».
Par ailleurs, M.Zerhouni a qualifié les derniers attentats terroristes commis dans la wilaya de Boumerdès de «diversion face à la campagne menée contre les terroristes par les services de sécurité dans les régions montagneuses de cette wilaya». Concernant le projet de statut particulier de la police, il a indiqué que le texte sera présenté devant le Parlement après celui de la Fonction publique.

Naïma HAMIDACHE