Vers la création de 29 wilayas déléguées

Nouveau découpage administratif

Vers la création de 29 wilayas déléguées

Le Jeune Indépendant, 13 septembre 2009

Vingt-neuf daïras devraient être promues au statut de wilayas déléguées à l’occasion du nouveau découpage administratif attendu dans les deux prochaines années, a appris le Jeune Indépendant de sources dignes de foi. Ce qui expliquerait, selon la même source, la décision des pouvoirs publics de se contenter de ce «chiffre restreint» de nouvelles entités administratives, ce serait «les moyens matériels et humains importants qu’exige le bon fonctionnement d’une wilaya déléguée, mais qui, dans les faits, devrait accomplir les tâches d’une wilaya à part entière».
Des moyens énormes que le gouvernement semble vouloir éviter, après les développements pas trop réjouissants de la situation financière du pays. Un argument qui serait dicté par une prudence vis-à-vis de la crise économique mondiale dont les retombées futures sur l’Algérie ne sont pas encore tout à fait claires. Des chiffres variant entre 30 et 95, voire 107 nouvelles wilayas déléguées ,sont avancés par la presse au sujet de ce découpage administratif qui a fait irruption sur la scène nationale depuis bientôt une… décennie, mais qu’on a retardé à chaque fois. Toutefois, le premier concerné, à savoir le ministre de l’Intérieur, Noureddine Yazid Zerhouni, a, lors de sa dernière sortie médiatique à l’ouverture de la session parlementaire, exclu l’existence pour l’heure d’une liste comportant les noms des wilayas concernées par le découpage administratif. Aucun nombre n’a été arrêté, mais Zerhouni assure que le nouveau découpage administratif verra le jour avant les prochaines élections locales qui auront lieu en 2012. M. Zerhouni avait informé par la même occasion que le conseil du gouvernement venait juste d’étudier le projet de découpage administratif remis par ses services. Il avait déclaré qu’un «consensus s’est dégagé pour peaufiner ce texte et la mise en place de mécanismes allant dans le sens de l’amélioration des conditions de vie des citoyens et de la prise en charge de leurs préoccupations». Mais voilà que son collègue au gouvernement, Amar Ghoul, vient de le contrarier. Cité par le journal El Bilad, le ministre des Travaux publics a déclaré que «le dossier du nouveau découpage administratif est fin prêt. Il a même été présenté aux daïras concernées en leur définissant la liste de leurs besoins techniques et en encadrement humain dans tous les domaines».
Ce qui est clair, c’est que quatre principaux critères sont pris en considération pour la promotion d’une daïra en wilaya déléguée. Il s’agit de la distance entre le chef-lieu de wilaya et ses communes les plus éloignées, de la densité démographique, du nombre des communes dans chaque wilaya et enfin un critère lié à la souveraineté nationale qui concerne uniquement les wilayas limitrophes.
A. M.