Utilisation de Alsat 1 dans la zone du Maghreb-Sahel

Utilisation de Alsat 1 dans la zone du Maghreb-Sahel

Projet de réalisation de spatio-cartes

Le projet intitulé « Utilisation des données Alsat 1 pour l’élaboration de spatio-cartes (à partir de l’image satellite) et l’analyse de l’évolution de l’occupation du sol dans la zone du Maghreb et du Sahel » connaît un état d’avancement significatif.

Oran : De notre bureau, El Watan, 10 mars 2007

En effet, le projet inscrit dans le cadre de l’accord de coopération signé entre l’Agence spatiale algérienne (ASAL) et l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) en 2006 se fixe pour objectif, à partir des données du satellite Alsat 1, l’élaboration de la cartographie des changements d’occupation des sols au niveau des observatoires du programme ROSELT (réseau d’observation pour le suivi de l’environnement à long terme) – OSS, au nombre de six. Selon nos informations, ce projet vise six objectifs principaux, à court terme (2007), de réaliser une cartographie évolutive de l’occupation des sols des six sites (3 au Maghreb et 3 au Sahel) appartenant au réseau ROSELT-OSS ; à moyen terme (2008), de réaliser une couverture de l’occupation du sol à partir des images Alsat 1 à petite échelle (au 1/ 5 000 000) des pays du Maghreb et du Sahel, de diffuser ces résultats sur le serveur cartographique de l’Observatoire du Sahara et du Sahel intitulé GEOSS. A ce stade d’avancement de l’étude, prise en charge par une équipe de chercheurs du Centre national des techniques spatiales, l’on saura que la cartographie d’occupation du sol à partir des données Alsat 1 des 3 sites du Sahel a été réalisée. Il s’agit, selon nos sources, du site de Tondikandia (6709 km2, Niger) où la cartographie de l’occupation du sol à partir des données Alsat 1 du 9 septembre 2006 a permis de dégager 7 classes d’occupation du sol avec les différentes strates de végétation en place et les zones dunales. Le site de Bourem (6365 km2, Mali) où l’interprétation des données Alsat 1 du 9 septembre 2006 a mis en évidence également 7 classes d’occupation du sol, dominées surtout par des formations rocheuses et des dépressions sableuses et, enfin, le site Nouakchott (12 358 km2, Mauritanie) où la cartographie de l’occupation du sol à partir des données Alsat 1 a permis de dégager dans cette zone désertique 7 classes de types de sols. Ce travail a été valorisé par une exposition tenue en marge de la rencontre relative à l’Année internationale des déserts et de la désertification intitulée « Lutte contre la désertification et impératif des politiques de soutien », organisée par le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement du 17 au 19 décembre 2006 au Palais des nations. Pour rappel, l’équipe mixte CNTS-OSS a effectué la mission de terrain sur le site du Niger, indispensable pour la validation de la cartographie de l’occupation du sol, qui a débuté en ce mois de mars 2007. Les résultats préliminaires de l’étude réalisée par un groupe de chercheurs du CNTS ont été accueillis positivement par les responsables de l’OSS.

S. Boudjemaâ