54 unités d’élite mobilisées pour le plan Delphine

54 unités d’élite mobilisées pour le plan Delphine

La gendarmerie opère 600 descentes en trois mois

Par :Farid Belgacem, Liberté, 10 septembre 2009

5 031 personnes arrêtées dans 4 595 affaires traitées en trois mois. Les gendarmes ont saisi, durant cette période, 39 533 tonnes de produits alimentaires et 339 682 litres de carburant. Quant au maillage sécuritaire, il a atteint un taux de 88,25%, selon le colonel Abderrahmane Ayoub.

Les foyers de la criminalité et de la délinquance en ont eu pour leurs frais durant la saison estivale qui vient de s’achever. En effet, les chefs de gangs et les délinquants, au même titre que les têtes de réseaux de la contrebande, notamment les narcotrafiquants, ont subi, l’espace du Plan Delphine-2009, 595 descentes au cœur même des noyaux de leurs organisations. C’est ce qu’a révélé, mardi soir, le colonel Djamel Zeghida, directeur de la Police judiciaire (DPJ) au Commandement de la Gendarmerie nationale (CGN) dans un point de presse animé conjointement avec le commandant Kamel Belkhadem, chef de bureau de la criminalité et de la délinquance. D’emblée, les conférenciers ont mis l’accent sur la régression qu’ont connue la criminalité et la contrebande durant la période allant du 1er juin au 31 août 2009. Le CGN qui a mobilisé des milliers d’hommes pour sécuriser les lieux de plaisance, l’environnement, le trafic routier, les biens et les personnes, a adopté une nouvelle configuration en faisant appel aux élites des Sections de sécurité et d’intervention (SSI) afin de s’attaquer aux noyaux durs de la criminalité et de la délinquance. “Nous avons exploité le maximum d’informations qui nous parviennent des brigades territoriales à travers les 14 wilayas côtières touchées par le Plan Delphine-2009 pour anticiper. Nous avons alors mobilisé 54 unités de SSI, à raison de 33 éléments par unité (1 782 hommes, ndlr) pour un maillage sécuritaire maximal, contre 24 unités de SSI en 2008. Chose qui a donné immédiatement des résultats”, dira le colonel Zeghida qui qualifie le travail des SSI d’extraordinaire avant d’ajouter : “nous avons multiplié ces unités et les avons renforcé davantage en moyens. Du coup, en trois mois, le CGN a enregistré l’arrestation de 5 031 personnes dans 4 595 affaires traitées, soit une baisse de la criminalité d’une moyenne de 8,59% par rapport à la même période de l’année 2008.” Il ressort également du bilan de la Gendarmerie nationale, notamment celui de l’Escadron de sécurité routière (ESR), 2 879 accidents de circulation, dont 40% pendant le seul mois de juillet, soit une baisse de 112 sinistres par rapport à 2008. Fort malheureusement, on dénombre 33 morts de plus par rapport à 2008, une hécatombe due au flux de voitures et à la complexité du trafic routier. Alger détient la tête du sinistre hit-parade avec 336 accidents, suivie d’Oran (318), Tipaza (292), Mostaganem (260), Tlemcen (259) et Chlef (249). Durant la même période, on dénombre 409 morts et 5 094 blessés. Au niveau des lieux de plaisance, il a été enregistré 5 accidents mortels avec des jet-ski (contre 7 accidents en 2008), respectivement dans les wilayas d’Alger, Oran, El-Tarf et Chlef. Durant la même période, il a été procédé au contrôle de 76 204 personnes, dont 32 064 au niveau des 14 wilayas côtières, 29 933 véhicules, dont 13 746 dans les wilayas concernées par le Plan Delphine-2009 et à l’arrestation de 955 malfaiteurs, dont 354 au niveau des régions côtières.
Selon le même bilan, pas moins de 4 528 affaires de criminalité de droit commun, dont 1 852 au niveau des wilayas côtières, ont été constatées et traitées par les 43 800 gendarmes mobilisés avec de gros moyens, comme les hélicoptères (9), les équipes cynotechniques (200), les véhicules de patrouille (5 600) et les motocycles (4 100). Mais la moisson a touché aussi les gangs du crime organisé. Ainsi, révèlent les conférenciers, les gendarmes ont traité
1 258 affaires liées au trafic de stupéfiants (404), à la contrebande (473), au trafic d’armes et munitions (56), à l’atteinte à l’économie nationale (14), au faux et usage de faux (117), à l’immigration clandestine (135) et à l’émigration clandestine (59), avec l’arrestation de 1 527 personnes dont 790 écrouées. Aussi, note-t-on, que pas moins de 7,5 tonnes de résine de cannabis ont été saisies durant la même période, dont 319 kilos au niveau des régions côtières. Ce qui porte à 48 tonnes de kif traité depuis janvier à fin août 2009. Par ailleurs, le trafic de psychotropes a connu une augmentation vertigineuse de 996,97% à l’échelle nationale avec la saisie de 7 964 comprimés et de l’ordre de 1 255, 30% d’augmentation avec la saisie de 7 034 comprimés en trois mois dans les wilayas côtières. En matière de contrebande, il a été enregistré la saisie de produits alimentaires
(39 533 tonnes), de cigarettes
(112 523 paquets), de carburant (339 682 litres) et de cheptel
(424 têtes) durant cette période estivale qui n’a pas été de tout repos pour le CGN. Les instructions fermes du patron de la Gendarmerie nationale, le général-major Ahmed Bousteïla, et de la Division de la Police judiciaire (DPJ) au CGN, que dirige le colonel Djamel Zeghida, ont abouti à des résultats probants à la lecture du bilan des trois mois de grandes vacances.
Le maillage sécuritaire a atteint, en 2009, 88,25%, selon le colonel Abderrahmane Ayoub, responsable de la communication au CGN.