Abdelkader Messahel à Londres le 17 avril

PARTENARIAT STRATÉGIQUE DE SÉCURITÉ ALGÉRO-BRITANNIQUE

Abdelkader Messahel à Londres le 17 avril

Le Soir d’Algérie, 15 avril 2013

Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, se rendra à Londres, à la tête d’une délégation d’experts, pour représenter l’Algérie à la première réunion du partenariat stratégique de sécurité entre l’Algérie et le Royaume-Uni, qui aura lieu le 17 novembre prochain.

Sofiane Aït Iflis – Alger (Le Soir) – La délégation britannique sera conduite par Sir Kim Darroch, conseiller national chargé de la Sécurité nationale, a informé un communiqué de l’ambassade du Royaume-Uni à Alger. Convenu en janvier dernier, lors de la visite de Cameron en Algérie, ce partenariat stratégique de sécurité entre les deux pays a pour objectif d’appréhender en commun les questions de sécurité. La réunion de Londres, la première du genre, devra, selon le communiqué parvenu à notre rédaction, se consacrer «à l’analyse de la menace dans la région du Sahel ainsi qu’une évaluation des possibilités d’une coopération encore plus étroite entre le Royaume-Uni et l’Algérie en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme». Nommé par David Cameron en qualité de représentant spécial pour le Sahel, Stephen O’brien était venu en Algérie en décembre 2012. A l’occasion de cette visite, l’ambassadeur britannique à Alger, M. Martyn Roper, avait déclaré : «Le Royaume-Uni et l’Algérie adoptent une approche commune concernant la lutte contre la menace du terrorisme. Nous avons également la même politique de non-paiement des rançons dans les situations d’enlèvement. Nous devons tirer profit de notre large expérience partagée de la lutte contre le terrorisme pour renforcer la sécurité de nos peuples et vaincre le terrorisme en travaillant plus étroitement ensemble. C’est pourquoi le Premier ministre, M. Cameron, et le président Bouteflika ont accepté de former un Partenariat stratégique de sécurité qui se réunira pour la première fois cette semaine. La réunion intervient à un moment où le Royaume-Uni et l’Algérie ont déjà intensifié leur engagement dans un large éventail de questions bilatérales. Je suis convaincu que ces premières discussions feront avancer nos objectifs communs de sécurité et jeter des bases solides pour un partenariat de sécurité vraiment efficace à long terme.»
S. A. I.