Menaces terroristes sur les frontières algériennes : Les craintes de Bouteflika

Menaces terroristes sur les frontières algériennes : Les craintes de Bouteflika

El Watan, 22 août 2015

Les derniers développements de la situation sécuritaire dans les pays voisins, notamment en Libye et au Mali, ont fait réagir le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a, dans un message lu en son nom par le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, jeudi à Constantine, rappelé que les frontières algériennes sont en proie aux menaces terroristes.

Le chef de l’Etat a ainsi exprimé ses craintes devant «les violents troubles qui ont frappé et plongé d’autres pays dans le chaos». Il exhorte, en outre, à la vigilance pour, a-t-il souligné, prémunir nos frontières.

«Notre devoir sacré est d’accorder tout l’intérêt à cette immunité procurée par la glorieuse Révolution de Novembre pour contrer les complots ourdis, ou qui pourraient l’être, contre notre chère patrie tant à l’extérieur qu’à l’intérieur», a-t-il indiqué, estimant que la menace est sérieuse sur la stabilité du pays surtout dans un contexte marqué par des chamboulements économiques après la chute des prix du pétrole.

Bouteflika a précisé, dans le même sillage, que «la célébration de la Journée nationale du moudjahid nous interpelle ainsi que l’ensemble des citoyens et citoyennes, malgré la différence de leurs obédiences et appartenances politiques, à l’effet de faire front uni contre le sous-développement, sous toutes ses formes, et de nous dresser d’un seul bloc contre tout esprit pessimiste et défaitiste, en consolidant l’espoir et la confiance en soi afin de pouvoir appréhender positivement les difficultés économiques qui se posent aujourd’hui à la planète et de nous projeter ensemble, forts du génie de nos jeunes savants, chercheurs et créateurs, de l’ère du pétrole dans l’ère des technologies de pointe».

Sans faire allusion à aucune partie, il appelle aussi à «s’unir pour barrer la route à tous ceux qui veulent attenter à la stabilité du pays et le plonger dans l’inconnu». «Nous n’avons d’autre choix, face à un avenir incertain à l’échelle de la planète, que de nous armer des valeurs de notre religion et de puiser dans les vertus de notre Révolution bénie et les sacrifices de nos glorieux martyrs, les meilleurs enseignements, car telles sont les vertus qui ont bravé et vaincu l’injustice», a-t-il soutenu avant de rendre hommage aux éléments de l’ANP et aux membres des différents corps de sécurité pour «leurs efforts colossaux et leurs sacrifices incommensurables» dans la protection de nos frontières et le combat pour «éradiquer les poches du terrorisme afin que règnent la quiétude et la sécurité dans toutes nos contrées».

«Les exploits et actions héroïques de nos martyrs et moudjahidine resteront éternels et continueront à jamais de favoriser l’éveil des consciences, la mobilisation des énergies et l’exaltation des principes d’abnégation et de don de soi. Ils resteront la fierté des générations successives», poursuit le chef de l’Etat qui rappelle, par ailleurs, que le resserrement des rangs face aux menaces du terrorisme barbare et dévastateur est nécessaire pour «la sauvegarde de notre pays et de notre liberté».
Hafid Azzouzi