Gaïd-Salah réunit l’état-major à l’Est

ANP

Gaïd-Salah réunit l’état-major à l’Est

Par : Lynda Nacer, Liberté, 22 juillet 2008

La lutte antiterroriste, les actions à mener contre le crime organisé et l’immigration clandestine ont été au menu de cette réunion.

Le chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd-Salah, a réuni, hier à Constantine, les hauts cadres des différentes structures opérationnelles et unités terrestres, aériennes et maritimes relevant de la Ve Région militaire. L’information nous a été confirmée par différentes sources. Comme lors de ses derniers déplacements dans la même ville, on en est à la troisième en moins d’une année, le chef d’état-major s’est enquis des conditions mises en place pour assurer une mobilisation maximale dans la lutte antiterroriste. L’ordre du jour n’a pas occulté les autres missions de l’ANP et des autres services de sécurité, telles que celles relatives à la lutte contre la contrebande, le crime organisé et, enfin, l’immigration clandestine. Le déplacement de Gaïd Salah à Constantine est jugé d’une grande importance d’autant que la Ve Région militaire renferme territorialement des endroits où la subversion terroriste est toujours présente. On cite les maquis de Skikda, de Jijel, de Batna, de Khenchela et de Constantine. Dans cette dernière, la donne relative à la présence d’au moins une cellule activant en milieu urbain est prise au sérieux. Ainsi, lors des travaux, c’est l’ensemble du dispositif mis en place dans le cadre de la prévention contre les attentats terroristes qui a été revu. Le souhait du haut commandement militaire est que la démarche ne se transforme pas en une “ghettoïsation” des sites jugés vulnérables, rendant difficile le quotidien des citoyens et faisant l’affaire de la propagande terroriste, mais qu’elle tende vers une anticipation des actes criminels justement grâce à d’efficaces actions de proximité. Cette revue des hommes et des dispositifs est jugée opportune car elle intervient, selon nos sources, au moment où les hordes terroristes tentent d’installer une sorte de terreur dans certaines agglomérations de la région est du pays afin de masquer leur impuissance à continuer à exécuter leur “macabre contrat”, celui des attentats aux voitures piégées dans la capitale. Pour preuve, la psychose que ces sanguinaires ont voulu installer à Constantine à travers les derniers attentats commis dans la ville des Ponts contre les forces de sécurité. Là aussi, le haut commandement est conscient que, malheureusement, la force de frappe des éléments de Droukdel réside souvent dans le relâchement de la vigilance plus qu’une d’une quelconque prouesse des terroristes. Il est à souligner que cette visite intervient quelques jours après la tenue d’un mini-conseil de sécurité avec le Chef du gouvernement, et auquel ont pris part les patrons de la Gendarmerie nationale et de la police. Tout laisse croire que la période des canicules sera mise à profit par les forces de sécurité pour redoubler leurs assauts contre les bases arrière des terroristes. Une lecture des faits de la lutte antiterroriste, ces cinq dernières années, nous renseigne que les plus importantes actions menées contre le GSPC ont eu lieu durant l’été. C’est aussi la période qui enregistre, généralement, le plus grand nombre de dépôts des armes par les terroristes dans le cadre des différents dispositifs de réconciliation et de concorde.

Lynda Nacer