Exportations russes d’armement

Exportations russes d’armement

Vladimir Poutine continuera d’être l’interlocuteur d’Alger

El Watan, 17 juin 2008

Le président russe Dmitri Medvedev et son Premier ministre Vladimir Poutine pourraient se répartir les fonctions dans le domaine de la coopération militaire et technique avec d’autres pays, a écrit hier le quotidien russe Kommersant, citant une source gouvernementale.

Le président Medvedev a pris la direction de la commission pour la coopération militaire et technique, laissant au Premier ministre Poutine le poste de vice-président qui, a rappelé le journal repris par l’APS, était purement formel durant les huit dernières années. Durant ses deux mandats à la tête du Kremlin, M. Poutine, en qualité de président de la Fédération de Russie et de la commission pour la coopération militaire et technique présidait les réunions de cette dernière, alors que les anciens Premiers ministres Mikhaïl Kassianov, Mikhaïl Fradkov et Viktor Zoubkov ne faisaient qu’y assister, a précisé encore le journal. Désormais, il n’est pas exclu que le président et le Premier ministre se partagent les rôles et donc les différents marchés d’armement, a affirmé le journal qui, se basant sur l’avis d’experts, a estimé qu’une telle répartition des tâches entre les deux hommes permettra à la Russie de vendre des armes même à des parties opposées par des conflits armés. Cette répartition des rôles pourrait même concerner le volet géographique de la coopération dans le domaine militaire, selon ces experts qui affirment que le président sera chargé de la coopération avec un certain nombre de pays et le Premier ministre avec d’autres. Les contacts conclus sous la présidence de M. Poutine seront probablement pris en considération dans le choix des pays, poursuit le journal selon lequel M. Poutine continuera à traiter avec les pays ayant déjà conclu des contrats avec la Russie. Et cela pourrait bien être le cas de l’Algérie qui est un grand client de la Russie. Pour sa part, Dmitri Medvedev négociera probablement avec d’autres pays avec lesquels la Russie n’entretient pas encore une coopération militaire et technique intense, a souligné le journal. Une telle répartition géographique des responsabilités en matière d’exportations d’armements entre Dmitri Medvedev et Vladimir Poutine permettra à la Russie de vendre des armes même à des parties opposées par des conflits armés, selon les experts. « Dans des cas spécifiques, la Russie avait déjà armé deux parties opposées, comme ce fut le cas lors du dernier conflit armé entre l’Ethiopie et l’Erythrée », a rappelé Rouslan Poukhov, directeur du Centre d’analyses des stratégies et des technologies. « Ces livraisons avaient alors été effectuées par le biais de deux intermédiaires officiels différents. Aujourd’hui, il n’y a que l’agence russe d’exportation d’armes (Rosoboronexport), mais la répartition des marchés entre le président et le Premier ministre permettra probablement de surmonter les problèmes de ce genre », a-t-il ajouté. La Russie qui est l’un des plus grands exportateurs d’armes dans le monde, envisage d’élargir ses exportations, avait déclaré dernièrement le vice-directeur du Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique, Mikhaïl Petoukhov.

Par Aniss Z.