Les étrangers interdits de quitter leurs lieux de travail sans être escortés

Les étrangers interdits de quitter leurs lieux de travail sans être escortés

L’Armée et la gendarmerie chargées de protéger 14 bases pétrolières

El Khabar, 2 août 2009

Le ministère de l’intérieur a chargé les responsables sur la sécurité de certaines wilayas où se trouvent des champs pétroliers et par lesquelles passent des gazoducs, d’interdire aux employés de nationalité étrangère, de quitter leurs lieux de travail, sans être escortés par les forces de sécurité. Le Gouvernement a, notamment, décidé le retour de l’Armée et de la gendarmerie nationale à ses sites ainsi que le contrôle de 14 bases et champs pétroliers au Sud.
Des sources bien informées ont indiqué à El Khabar, que le Gouvernement a soumis, via Sonatrach, 14 champs pétroliers et bases au Sud algérien à des mesures de sécurité supplémentaires pour le but de les protéger. Ces mesures portent sur le retour de l’Armée à ces bases pour le but de protéger les bases de vie isolées au fonds du Sahara et sur l’intensification du contrôle et des patrouilles des forces de sécurité combinées près des gazoducs.
Les bases de vie concernées par ces mesures sont situées dans cinq wilayas, notamment Adrar, Ghardaïa, Tamanrasset, Ouergla et Illizi. La plupart de ces bases sont situées dans des endroits isolés dont les agents des compagnies de sécurité privées sont incapables d’en assurer la sécurité. Le ministère de l’intérieur a chargé les responsables de la sécurité locaux à contrôler régulièrement les mesures de protection des étrangers employées des compagnies pétrolières au Sud algérien.

 

02-08-2009
Par A. Nacer/ Traduit par S ; Ahmed Ouamer