Déploiement important de la police à Alger

Déploiement important de la police à Alger

El Watan, 18 février 2011

Un important déploiement de la police est visible dès la matinée du vendredi 18 février dans les principaux quartiers d’Alger.

Camions à canon à eau, fourgons cellulaires et Nissan de la police ont pris place dans les principales ruelles et carrefours de la capitale.

Le même spectacle à l’entrée de la maison de la presse Tahar Djaout, où une dizaine d’engins de la police y sont stationnés.

Un appel pour une marche à Alger et dans d’autres régions du pays pour ce vendredi à partir de 14 h circulait depuis quelques jours sur facebook.

Les auteurs de cette action intitulée « Ensemble et pacifiquement le vendredi 18 février pour l’Algérie » se nomment des «Anti Bouteflika» et précisent que «cette marche n’est pas de Said Saadi, ni de Ali Belhaj, ni d’autres, mais de tous les Algériens….arabe, kabyle, chaoui, mezabi, parce que nous sommes qu’un».

Ils demandent «la démission du Général Toufik de la tête de DRS et les autres généraux mafieux de leurs postes parce qu’ils sont la cause de tous nos malheurs depuis 20ans» et le «changement intégral du gouvernement».

Les auteurs de cette manifestation exigent entre autre aussi la dissolution des deux chambres, l’agrément de nouveaux partis (…), la levée de l’état l’urgence, la libération des canaux d’information notamment l’ENTV, en autorisant des chaînes de télévision indépendantes et la révision de la Constitution.

Rabah Beldjenna