Bouteflika prône une défense nationale « flexible et dissuasive »

Académie militaire interarmes (Amia) de Cherchell

Bouteflika prône une défense nationale « flexible et dissuasive »

El Watan, 26 juin 2008

M. Bouteflika a souligné la nécessité de veiller à faire évoluer l’instrument de défense de l’ANP à travers la professionnalisation et une formation adaptée aux exigences d’une défense moderne et à la nature des défis.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, a tracé hier la nouvelle feuille de route de l’Armée nationale populaire (ANP) qui doit être un outil de défense « flexible et dissuasif » et pouvoir « prévenir les risques quels qu’ils soient ».

Dans un message qu’il a signé sur le registre d’or de l’Académie militaire interarmes (AMIA) de Cherchell, dans la wilaya de Tipaza, où il a présidé la cérémonie de sortie de trois promotions de près de 2000 officiers, M. Bouteflika a souligné qu’« il est impératif que nous fassions de l’ANP un outil de défense intégré, toujours prêt à servir, flexible et dissuasif ».

L’ANP, a-t-il relevé, doit même être « capable de prévenir les risques quels qu’ils soient, de les évaluer dès l’apparition de leurs signes précurseurs et d’y faire face le cas échéant ». « Nous vivons dans un monde chargé de risques de nature multiple et changeante. Aussi, devrons-nous veiller à faire évoluer notre instrument de défense à travers la professionnalisation et la formation des nouveaux éléments de notre Armée nationale populaire, une formation adaptée aux exigences d’une défense moderne et à la nature des défis », a-t-il ajouté.

De son côté, le chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, a confirmé l’ouverture prochaine de l’Ecole des cadets de l’armée, décidée par le président de la République. « L’Ecole des cadets de la nation » remplacera l’ancienne « Ecole des cadets de la Révolution ». « Ce sera une des sources de formation de générations d’élite au sein de l’ANP », a souligné le chef d’état-major de l’ANP. Il s’agit d’une « bonne initiative à laquelle nous avons alloué toutes les ressources nécessaires », a-t-il dit, indiquant que l’Ecole des cadets ouvrira ses portes « comme prévu ».

Selon des officiers supérieurs de l’ANP, l’ouverture de cette nouvelle institution devrait avoir lieu à la prochaine rentrée 2008-2009 et concernera les élèves de l’enseignement moyen. Enfin, le chef d’état-major de l’ANP a affirmé que l’armée, conjointement aux différentes forces de sécurité, « poursuivra la lutte contre le terrorisme jusqu’à l’extirpation des racines de ce fléau de notre pays ». Cette lutte « se fera conformément aux dispositions de la charte pour la paix et la réconciliation nationale et aux directives du président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale », a-t-il assuré. Les trois promotions d’officiers de l’AMIA ont été baptisées du nom du chahid Lakhdar Bouchemaâ, plus connu sous son nom de guerre « Si Lakhdar ».

Par Mustapha Rachidiou